La moitié de la région de Donetsk sous contrôle de Moscou, selon un responsable soutenu par la Russie, a du mal à avancer

(Reuters) – Les progrès dans certaines zones de la région de Donetsk sont difficiles, a déclaré le haut responsable nommé par Moscou dans les parties occupées de l’est de l’Ukraine, ajoutant que plus de la moitié de celle-ci est sous contrôle russe.

La soi-disant République populaire de Donetsk est l’une des quatre régions d’Ukraine que Moscou a déclarées ses régions en septembre lors d’un exercice que l’Ukraine et ses alliés ont dénoncé comme une « imposture » et un référendum forcé.

« Plus de 50% du territoire de la République populaire de Donetsk a été libéré », a déclaré à l’agence de presse publique RIA Denis Pushilin, le responsable russe en charge de la partie contrôlée par Moscou.

Reuters n’a pas pu vérifier la nouvelle de manière indépendante.

De violents combats dans la région ces dernières semaines ne permettent pas de savoir quelles parties de Donetsk sont sous contrôle russe et ukrainien.

La Russie a affirmé qu’elle avançait progressivement sur ses positions, le ministère de la Défense ayant déclaré lundi que son offensive là-bas avait tué 30 militaires ukrainiens la veille.

Cependant, Pushlin a déclaré que la situation était difficile le long de la ligne de couture Liman dans le nord de la région. L’Ukraine a libéré Lehman quelques heures après que Poutine a annoncé l’annexion de Donetsk en septembre.

« La situation est toujours difficile, l’ennemi essaie de contre-attaquer, mais nos unités occupent maintenant toutes les positions », a déclaré Pouchline à l’agence de presse RIA. « Il n’est pas toujours possible d’avancer.

Vendredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que les bombardements russes continus sur la ligne de front à Donetsk avaient complètement détruit la ville de Bakhmut et gravement endommagé la ville d’Avdiivka, située au centre de la région.

READ  Les sénateurs américains tentent d'éviter des semaines de retard dans l'action commerciale russe

L’état-major général des forces armées ukrainiennes a déclaré lundi que la Russie continuait de concentrer ses efforts pour avancer et capturer les deux villes.

« Près de Bakhmut, les occupants ont inondé près de 20 colonies de mortiers et d’artillerie », a-t-elle déclaré dans une mise à jour quotidienne du soir. L’armée a déclaré que neuf colonies avaient été bombardées près d’Avdiivka.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré que la Russie était toujours susceptible de planifier une avancée plus profonde dans Donetsk, mais a mis en doute sa capacité à le faire.

« Il est hautement improbable que l’armée russe soit en mesure, à l’heure actuelle, de constituer une force de frappe efficace capable de reprendre le contrôle de ces zones », a-t-elle ajouté.

« Il est peu probable que les forces terrestres russes réalisent des progrès opérationnels significatifs au cours des prochains mois. »

(Reportage à Melbourne par Lydia Kelly; Montage par Simon Cameron-Moore et Clarence Fernandez)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.