La nouvelle variante SARS-CoV-2 en France semble indétectable par PCR

Les autorités françaises ont annoncé l’émergence d’une nouvelle variante du virus corona 2 (SARS-CoV-2), une maladie respiratoire aiguë dans la région nord-ouest de la Grande-Bretagne, qui a échappé à la détection par les tests standard de réaction en chaîne par polymérase (PCR).

Le virus SRAS-CoV-2 est à l’origine de l’épidémie de maladie à virus corona 2019 (COVID-19), qui continue de détruire le monde, causant désormais plus de 2,67 millions de morts.

Une enquête approfondie est en cours en Bretagne après avoir identifié huit porteurs de variation génétique dans une grappe de 79 cas dans la ville de Lion en Côte d’Ivoire le 13.E Mars.

Lundi, le ministère de la Santé a déclaré dans un communiqué que les analyses initiales de la variante n’indiquaient pas si la nouvelle souche était plus contagieuse ou causait une maladie plus grave que les souches virales précédentes.

Cependant, lors d’une conférence de presse mardi, les responsables de la santé ont déclaré que l’échec des tests PCR pour détecter le virus soulevait des inquiétudes.

Steven van Kuch, virologue belge et porte-parole interconfessionnel du COVID-19, a précisé qu’environ huit personnes ont été présentées avec les symptômes habituels du virus corona, “mais les tests étaient négatifs”.

L’annonce intervient alors que la France voit une résurgence des cas de SRAS-CoV-2, le président Emmanuel Macron avertissant que de nouvelles mesures de verrouillage pourraient être mises en œuvre dans les prochains jours.

Crédit d’image: Hand Robot / Shutterstock

L’OMS classe la nouvelle souche comme une «variante à l’étude».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe les souches récemment diagnostiquées au Brésil, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud comme «VOI» plutôt que «VOI».

READ  Federer quitte Miami Open: rapport

Il existe des milliers de variations qui se produisent naturellement dans la catégorie VUI, dont seule une petite fraction peut présenter un risque pour la santé publique.

Des enquêtes sont actuellement en cours pour mieux comprendre sa variante et sa réponse aux anticorps protecteurs produits à la suite d’une précédente infection par le SRAS-CoV-2 ou d’un vaccin antiviral.

Cependant, comme Kuch l’a rappelé aux gens mardi, de nouveaux types de virus devraient émerger à mesure qu’ils continuent de développer des mutations dans leurs gènes.

Et les tests?

En outre, une variété de tests sont utilisés par différents laboratoires, et il peut y avoir des difficultés à détecter une variation spécifique dans un test particulier, a déclaré Kuch.

“Cela ne veut pas dire que cela s’applique à tous les autres tests – complètement le contraire”, a-t-il déclaré.

Chaque test détecte une à trois parties différentes du virus et différents tests détectent différentes parties.

“Habituellement, un bon test ne dépend pas de la recherche d’une zone spécifique. Par conséquent, s’il y a une mutation dans une zone du virus, ce signal peut être perdu, mais généralement un deuxième ou troisième signal est trouvé”, a déclaré Kutch. .

Les agents mettent en œuvre le suivi et le soutien nécessaires

Parallèlement, les autorités sanitaires françaises mettent en œuvre les mesures de suivi et d’accompagnement nécessaires.

Les Centres de référence français et nationaux de santé publique ont mis en place un système de détection et de suivi des cas potentiels ou porteurs du nouveau VUI dans des zones comme Lonion, Queencomb, Saint-Brook et Morlix.

READ  Un parlementaire suisse s'inquiète des fermetures d'églises en Algérie

La Direction de la santé publique a averti les agences de santé et les professionnels de la santé que cette variation est surveillée.

Enfin, par mesure de précaution, les autorités locales, les provinces et l’agence régionale de la santé rappellent à la population l’importance des mesures de sécurité telles que l’accélération des efforts de vaccination pour atténuer la propagation du virus et le contrôle du nombre de personnes lors de l’exclusion sociale et des réunions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *