La plus forte éruption solaire depuis 2017

L'observatoire de la dynamique solaire de la NASA a capturé cette image d'une éruption solaire – comme le montre le flash lumineux à l'extrême gauche – le 31 décembre 2023. L'image montre un sous-ensemble de lumière ultraviolette intense mettant en évidence le matériau extrêmement chaud des éruptions colorées. En jaune et orange. Source : NASA/SDO

Le Soleil a déclenché une puissante éruption solaire, culminant à 16h55. HNEle 31 décembre 2023. NASAL'Observatoire de la dynamique solaire, qui surveille en permanence le Soleil, a capturé une image de cet événement.

Les éruptions solaires sont de puissantes explosions d’énergie. Les éruptions solaires et les éruptions solaires peuvent affecter les communications radio, les réseaux électriques et les signaux de navigation et présenter des risques pour les engins spatiaux et les astronautes.

Cette lueur est classée lueur X5.0. La classe X indique les éruptions les plus intenses, tandis que le nombre fournit plus d'informations sur leur force.

Forte éruption solaire décembre 2023

Crédit : Centre de prévision météorologique spatiale de la NOAA

Plus de détails ont été fournis par le Centre de prévision météorologique spatiale de la National Oceanic and Atmospheric Administration :

Glow X5.0 (R3 Strong Radio Blackout) de Noé/SWPC Zone 3536 s'est produite le 31/2155 UTC. Cette éruption provient de la même zone qui a produit l’éruption X2.8 le 14 décembre 2023. Il s’agit également de la plus grande éruption observée depuis le 10 septembre 2017, date à laquelle s’est produite l’éruption X8.2. Bien que le niveau de confiance soit faible, la modélisation de l'éjection de masse coronale (CME) associée à cet événement a identifié la possibilité d'impacts rapprochés près de la Terre dès le 2 janvier. Une veille d'orage géomagnétique G1 (mineur) valable le 2 janvier a été établie en réponse.

Éjections de masse coronale et éruptions solaires

Éjections de masse coronale et éruptions solaires. Source de l'image : Centre de vol spatial Goddard de la NASA/Mary Pat Hrebek-Keith

Les éruptions solaires

Les éruptions solaires sont des explosions soudaines et intenses de rayonnement émises par la surface du Soleil, souvent à proximité des taches solaires. Ces éruptions résultent de la libération d'énergie magnétique stockée dans l'atmosphère solaire. Cette énergie chauffe la matière solaire à des dizaines de millions de degrés, émettant des rayons gamma, des rayons X et des rayons ultraviolets.

READ  Apple corrige le bogue de macOS Monterey qui causait un dysfonctionnement des Mac après une mise à jour

Les éruptions solaires sont principalement classées en trois catégories en fonction de leur force : catégorie C, catégorie M et catégorie X.

  • Lampes de poche de classe C : Ce sont de petites fusées éclairantes qui ont peu d’impact au sol. Ils sont courants et peuvent survenir fréquemment pendant les périodes de forte activité solaire.
  • Fusées de la série M : Il s'agit de fusées éclairantes de taille moyenne qui peuvent provoquer de brèves coupures radio aux pôles et des tempêtes de radiations mineures susceptibles de mettre en danger les astronautes.
  • Torches de classe X : Ces éruptions, qui sont les plus intenses, peuvent entraîner des pannes radio à l'échelle de la planète et des tempêtes de radiations de longue durée. Elles s'accompagnent souvent d'éjections de masse coronale (CME), qui peuvent avoir des effets importants sur la magnétosphère et le champ géomagnétique terrestre.

Chaque catégorie est dix fois plus forte que la catégorie précédente, et au sein de chaque catégorie, il existe une échelle plus fine de 1 à 9. Par exemple, une lueur X5 est cinq fois plus forte qu'une lueur X1.

L'observatoire de la dynamique solaire de la NASA est en orbite autour de la Terre

Image conceptuelle d'artiste du satellite SDO en orbite autour de la Terre. Crédit : NASA

Observatoire de la dynamique solaire de la NASA

Le Solar Dynamics Observatory (SDO) de la NASA est une mission spatiale lancée en février 2010 dans le cadre du programme Living with a Star (LWS). L'objectif principal de SDO est de comprendre l'influence du Soleil sur la Terre et l'espace proche de la Terre en étudiant l'atmosphère solaire à de petites échelles d'espace et de temps et à de nombreuses longueurs d'onde simultanément.

READ  IndyCar aura enfin un jeu vidéo qui lui sera dédié en 2023

SDO est équipé d'une suite d'outils qui fournissent des informations permettant une compréhension plus complète de la dynamique solaire :

  1. Association de photographie aérienne (AIA) : Il prend des images de l’atmosphère solaire à plusieurs longueurs d’onde pour corréler les changements de surface avec les changements internes.
  2. Imagerie hélioptique et magnétique (IHM) : Il étudie le champ magnétique solaire et produit des données permettant d'identifier les sources internes des fluctuations solaires.
  3. Expérience de contraste UV extrême (EVE) : Mesure le rayonnement ultraviolet extrême du soleil PrécisionCeci est important pour comprendre l’effet sur l’atmosphère terrestre.

En surveillant constamment le Soleil, SDO aide les scientifiques à en apprendre davantage sur l'activité solaire et ses effets sur la Terre, et joue un rôle essentiel dans notre capacité à prédire les événements météorologiques spatiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *