La police française enquête sur le salaire du président des JO de Paris

Les enquêteurs français ont ouvert une enquête judiciaire sur la rémunération du président du comité d'organisation des JO de Paris, Tony Estanguet, a indiqué mardi à l'AFP une personne proche du dossier.

Publié sur :

1 minute

Les enquêteurs français ont ouvert une enquête judiciaire sur la rémunération du président du comité d'organisation des JO de Paris, Tony Estanguet, a indiqué mardi à l'AFP une personne proche du dossier.

L'enquête menée par des magistrats spécialisés dans les délits financiers a débuté « la semaine dernière » et examinera comment Estanguet a perçu sa rémunération en tant que directeur général du comité d'organisation, a précisé la source sous couvert d'anonymat.


Estanguet gagne 270 000 euros (290 000 dollars) par an avant impôts, plus une éventuelle prime de 20 pour cent, selon ses chiffres salariaux, rendus publics pour la dernière fois.

Selon un article du journal d'investigation Le Canard Enchaine d'octobre dernier, Estanguet utilise sa propre entreprise pour payer mensuellement le comité d'organisation au lieu de percevoir un salaire.

La disposition vise à éviter le plafond salarial imposé aux organismes de bienfaisance ayant un statut équivalent à celui du comité organisateur.

La nouvelle de l'enquête des magistrats est une évolution inconfortable Jeux du 26 juillet au 11 août.

Le canoéiste triple médaillé d'or olympique, 45 ans, a été épargné par les problèmes juridiques qui ont jusqu'à présent empêtré les autres membres du comité d'organisation parisien.

Les Jeux Olympiques ont été entachés à plusieurs reprises par la corruption dans le passé, en raison de la manière dont ils sont organisés ou des contrats lucratifs de construction et de services qui font partie de l'événement.

(AFP)

READ  TİKA a installé un stand Türkiye en Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *