La police néerlandaise disperse des milliers de manifestants anti-lockdown

Dimanche, la police néerlandaise a dispersé des milliers de manifestants anti-lockdown à l’extérieur de La Haye, un jour avant le début des élections nationales dans le pays.

Reuters Rapports La police a utilisé des matraques et des canons à eau pour disperser les manifestants qui, selon les autorités, ignoraient les règles de distanciation sociale ainsi que les avertissements des autorités.

Les autorités ont déclaré que 20 personnes avaient été arrêtées et que deux personnes avaient été blessées par des chiens policiers après avoir refusé de quitter la zone.

Selon Reuters, de nombreux manifestants portaient des parapluies jaunes et des banderoles de l’opposition indiquant «Amour, liberté, arrêtez la dictature».

Malgré la protestation, la newsletter indique que la majorité des électeurs néerlandais soutiennent le verrouillage car le taux d’infection par le coronavirus aux Pays-Bas se situe dans les confins les plus éloignés de l’Europe.

Reuters rapporte que le pays est sévèrement verrouillé depuis janvier, les rassemblements de plus de deux personnes étant interdits et le premier couvre-feu nocturne depuis la Seconde Guerre mondiale. Lorsque le verrouillage a été prolongé, il a déclenché plusieurs jours d’émeutes à travers le pays.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Pays-Bas ont confirmé plus de 1,1 million de cas de coronavirus et plus de 16000 décès liés.

Les élections nationales néerlandaises commencent lundi, avec des scrutins ouverts pour les trois prochains jours. Reuters rapporte que le parti du Premier ministre Mark Rutte, le Parti populaire conservateur pour la liberté et la démocratie (VVD), attend encore quatre ans après sa victoire en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *