La semaine dévoilée : anglais algérien, tourisme sombre et bêtes à deux têtes

Olly Mann et The Week examinent les gros titres et discutent de ce qui comptait vraiment au cours des sept derniers jours.

Vous pouvez vous abonner à The Week Unwrapped partout où vous obtenez vos podcasts :

Dans l’épisode de cette semaine, nous discutons :

Anglais en Algérie

Après avoir fait partie de l’Empire français pendant plus d’un siècle, l’Algérie commence à réduire progressivement son utilisation de la langue française. La semaine dernière, lors de la visite d’Emmanuel Macron dans le pays, il a reçu le titre de Président de la République au lieu de Présidence de la République. Il s’agit, en partie, d’un mouvement symbolique – l’arabe est plus largement parlé – mais cela illustre également le statut problématique de la langue anglaise dans l’Afrique post-coloniale.

Tourisme sombre

Le lancement de visites guidées des villes ukrainiennes occupées a déclenché un nouveau débat sur le soi-disant tourisme noir – la visite de sites associés à la tragédie. Les voyages vers des destinations touristiques horribles peuvent-ils être l’occasion d’en apprendre davantage sur notre monde et les torts du passé ? Ou la monétisation de la souffrance humaine nous conduit-elle dans des endroits moralement sombres ?

Mieux qu’un ?

Une tortue suisse à deux têtes nommée Janus a célébré son 25e anniversaire – une étape importante que peu d’animaux nés avec cette maladie ont jamais atteinte. Dans la nature, la plupart de ces animaux succombent à des problèmes médicaux ou à des braconniers, mais en captivité, ils deviennent populaires. Que pouvons-nous apprendre sur eux – et sur nous-mêmes – de cette double célébration ?

READ  Lena Couttre a côtoyé les stars du Hollywood algérien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.