La Station spatiale internationale a dû changer d’orbite pour éviter les débris spatiaux russes

En 2021, la Russie a fait exploser le défunt satellite Kosmos 1408 en orbite en Un essai de missile largement condamné. Lundi soir, la Station spatiale internationale a effectué une manœuvre d’évitement pour s’éloigner des débris spatiaux laissés par le test.

« Ce soir, les propulseurs Progress 81 de la Station spatiale internationale ont été lancés pendant cinq minutes et cinq secondes dans une manœuvre prédéterminée pour éviter les débris afin de fournir au complexe une distance supplémentaire par rapport à la trajectoire prévue d’une partie des débris russes Cosmos 1408 », La NASA a déclaré dans un communiqué. Progress 81 est un cargo russe amarré à la Station spatiale internationale. Les propulseurs du vaisseau spatial peuvent être utilisés pour déplacer la station en orbite.

Sans la manœuvre, le morceau de débris aurait dû passer à 3 miles (5 kilomètres) de la station, qui était trop proche pour le confort. Les propulseurs ont déplacé la Station spatiale internationale en orbite à une altitude plus élevée.

L’administrateur de la NASA, Bill Nelson, a qualifié le test de missile d' »irresponsable ». L’équipage de la Station spatiale internationale était Obligé de se mettre à l’abri d’urgence Peu de temps après le test a été effectué en 2021. Plus tôt en 2022, l’Agence spatiale européenne pour l’observation de la Terre Le satellite Sentinel-1A a survécu avec difficulté Collision avec l’épave du Cosmos 1408.

Les débris spatiaux sont un problème qui s’aggrave. Le champ de débris va des satellites grandeur nature inutilisables aux petits morceaux de déchets. Même de petits morceaux peuvent endommager les satellites, les engins spatiaux et les stations spatiales. Les agences spatiales suivent constamment les débris afin que des corrections puissent être apportées pour assurer la sécurité des actifs spatiaux.

READ  La NASA compte à rebours dans les 29 secondes suivant le lancement de la grande fusée SLS

La NASA a déclaré que la manœuvre de lundi n’affectait pas les activités de la Station spatiale internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.