La Syrie devrait retourner dans la Ligue arabe pour réunir les Arabes, le président de l’Algérie

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a appelé au rétablissement de l’adhésion de la Syrie à la Ligue arabe, affirmant que si Damas est exclue de l’organisation régionale, les États arabes ne pourront pas se réunir et résoudre leurs différends.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec son envoyé tunisien en Guinée Syed à Tunis mercredi, Debone a déclaré que la Syrie devrait rejoindre la Ligue arabe pour se réunir avec les Arabes. Sanaa, l’agence de presse officielle de la Syrie Signalé.

Il a déclaré qu’il n’y avait pas de différences majeures entre les pays arabes et qu’aucun pays n’avait le droit de s’ingérer dans les affaires intérieures des autres.

Debon a déclaré que l’Algérie resterait à l’écart de la discrimination lorsqu’elle accueillera le Sommet arabe en mars 2022 et ne traitera aucun pays différemment des autres.

Le président algérien a exprimé l’espoir que le prochain sommet favoriserait la réconciliation entre les Etats arabes et a mis en garde contre les complots visant à semer la discorde entre les Arabes.

Debon a également souligné la nécessité d’une solution politique au conflit libyen, affirmant que les forces étrangères et leurs mercenaires devraient se retirer du pays d’Afrique du Nord.

Le mois dernier, le président algérien avait évoqué la possibilité d’un retour de la Syrie dans la Ligue arabe lors du prochain sommet arabe.

Lorsqu’on lui a demandé s’il verrait la Syrie revenir dans la Ligue arabe lors du prochain sommet arabe en Algérie, Debon a déclaré à la télévision d’État que « la Syrie devrait être présente ».

Il a expliqué que le sommet doit être inclusif pour que le monde arabe s’unisse.

READ  L'Algérie ignore l'appel du Maroc et refuse de participer aux pourparlers sur le Sahara occidental

« Lorsque nous organisons un sommet arabe, nous voulons qu’il soit inclusif et qu’il constitue une plate-forme pour réunir le monde arabe divisé », a déclaré Debone.

Début mars, le vice-ministre irakien des Affaires étrangères Ahmed Pervari a renouvelé l’appel de son pays à la Ligue arabe pour suspendre l’adhésion du gouvernement syrien à l’organe des 22 membres.

« L’Irak a renouvelé sa demande pour le rétablissement de l’adhésion de la Syrie à la Ligue arabe parce que le pays est d’une grande et fondamentale importance pour l’action arabe commune », a-t-il déclaré lors d’une 155e réunion ordinaire du Conseil de la Ligue arabe étrangère. Poste ministériel.

La Ligue arabe a suspendu l’adhésion de la Syrie en novembre 2011, citant la répression de Damas contre les manifestations de l’opposition. La Syrie a dénoncé cette décision comme « illégale et en violation de la charte de l’organisation ».

De retour le 22 février, Le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein Il a également appelé au rétablissement de l’adhésion de la Syrie à la Ligue arabe. Il a dit ce qui précède lors d’une réunion avec le Secrétaire général [Persian] Conseil de coopération du Golfe, Naif bin Falah al-Hajraf et le groupe qui l’avait accompagné à Bagdad à l’époque.

La Syrie était l’un des six membres fondateurs de la Ligue arabe en 1945[1945இல்அரபுலீக்கின்ஆறுநிறுவனஉறுப்பினர்களில்சிரியாவும்ஒன்று

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *