La Tour Eiffel de nouveau fermée alors que la grève des salariés se prolonge (syndicat)

La grève a débuté lundi pour protester contre la manière dont le monument est géré financièrement. Photographie : Kieran Ridley, Kieran Ridley/AFP
Source : Agence France-Presse

La Tour Eiffel, l'une des attractions touristiques les plus importantes au monde, restera fermée mardi pour la deuxième journée consécutive alors que les salariés continuent de faire grève, a déclaré un représentant syndical à l'AFP.

La grève a débuté lundi pour protester contre la manière dont le monument est géré financièrement.

La société municipale qui exploite la tour a indiqué sur son site Internet que « les visites au mémorial seront suspendues mardi ».

Il a conseillé aux détenteurs de billets de consulter son site Internet avant d'assister ou de reporter la visite. Les détenteurs de billets électroniques ont été invités à vérifier leur courrier électronique pour plus d'informations.

C'est la deuxième grève qui frappe la Tour Eiffel en deux mois pour la même raison.

Les syndicats ont critiqué la SETE pour son modèle économique qui, selon eux, repose sur une surestimation du nombre de visiteurs futurs, tout en sous-estimant les coûts de construction.

Lire aussi

Source : La France a « peut-être » raté son objectif de déficit pour 2023

La Tour Eiffel, le monument le plus célèbre de Paris, attire chaque année près de sept millions de visiteurs, dont environ les trois quarts sont des étrangers, selon son site Internet.

Pendant la pandémie de Covid, les chiffres ont fortement chuté en raison des confinements et des restrictions de voyage, mais sont revenus à 5,9 millions en 2022. L’année dernière, il a attiré 6,3 millions de visiteurs.

Le nombre de visiteurs à Paris devrait augmenter cet été alors que la capitale française accueille les Jeux Olympiques.

READ  Un ministre italien met en garde contre la crise de la fin de l'hiver si la Russie arrête le gaz

Dans un communiqué commun lundi, les syndicats CGT et FO ont appelé la ville de Paris « à être raisonnable dans ses exigences financières pour assurer la survie du monument et de l'entreprise qui le gère ».

Alexander Leybourne, représentant du syndicat d'extrême gauche CGT, a déclaré à l'AFP que le conseil municipal, qui dispose de la majorité sur le monument, « refuse de négocier pour le moment ».

Lire aussi

La Tour Eiffel ferme ses portes suite à la grève des salariés

Il a ajouté que l'association des travailleurs confirmerait lors d'un vote mardi la prolongation de la grève appelée par les syndicats CGT et FO.

Source : Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *