L’Algérie a terminé quatre places à Tokyo 2020 lors de la dernière journée des qualifications olympiques de l’UWW

L’Algérie a remporté quatre des douze places restantes dans les éliminatoires des Jeux olympiques d’Afrique et de l’Océanie pour la United World Wrestling (UWW), lors de la dernière journée de compétition à Hammamet, en Tunisie.

L’excitation a eu lieu dans les catégories de poids libres hommes 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg et 125kg.

Comme ce fut le cas tout au long de l’épreuve, les deux lutteurs qui ont atteint la finale pour la médaille d’or dans chaque catégorie ont réservé leurs places aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Dans la catégorie des 57 kg, les positions olympiques sont allées à Diamantino Iona Favi de Guinée-Bissau et à l’Algérien Abdelhak Kharbache, qui a atteint la finale pour la médaille d’or remportée par Iona Favi à l’automne.

Les bronzes sont allés au Tunisien Kosi Ajami, qui a battu le Micronésien Jongun Aspias 2-0, et au Marocain Shaker Ansari, qui a battu l’Égyptien Gamal Abdel Nasser Hanafi Mohamed 16-14.

Dans la catégorie des 65 kg, les ancres olympiques sont allées au Sénégalais Adama Diatta et au Tunisien Haitham Dakhlaoui, qui ont atteint la finale pour la médaille d’or, que Diatta a remportée après la fin du match 1-1.

Les médailles de bronze sont allées au Sud-Africain Reinhart Law, qui a battu Emi Mbulalina, Joel Rakotouniyna de Madagascar 11-0, et Fathi Tariq Fathi Attia Ismail, qui a battu l’Australien Mustafa Razaifar 10-4.

Les centres de Tokyo 2020 sont allés à l’Egyptien Amr Reda Ramadan Hussein et Augusto Medana de Guinée-Bissau, qui ont atteint la médaille d’or dans la catégorie des 74 kg.

READ  Le fabricant français de dispositifs médicaux paie 2 millions de dollars pour régler les commissions présumées des médecins et les violations du programme de paiements ouverts liés à Medicare | USAO-EDPA

Le match final lui-même est allé à Hussein, qui a remporté une confortable victoire 10-0.

Les médailles de bronze sont allées au Tunisien Ayoub Bragg, qui a battu l’Algérien Isaac Boukhors à l’automne, et au Nigérian Ogbonna Emmanuel John, qui a battu les Samoa 6-2 Elias Lofo-Fuéfi.

Dans la catégorie des 86 kg, le Nigérian Ikerekime Ajiumor et l’Algérien Fateh Benfardallah ont obtenu les deux places à Tokyo 2020 après avoir atteint le match pour la médaille d’or, remporté par Agiomor 7-6.

Les deux matches pour la médaille de bronze étaient à sens unique, l’Egyptien Khaled Masoud Ismail Al-Matadawy l’emportant 7-0 sur Bidubasa Bouasat Djondi de Guinée-Bissau, et le Tunisien Maher Ghanmi battant l’Australien Jayden Alexander Lawrence 10-0.

Dans la catégorie des 97 kg, le Tunisien Mohamed El Saadawi et l’Algérien Mohamed Faraj ont obtenu deux places aux Jeux olympiques après avoir atteint la finale.

L’or est allé à El Saadawi parce que Faraj n’a pas pris le terrain pour la finale en raison d’une blessure.

Dans l’épreuve pour la médaille de bronze, le Sud-Africain Martin Erasmus a battu le Nigérian Suso Tamarao à l’automne, tandis que l’Égyptien Hossam Mohamed Mostafa Mirghani a battu l’Australien Thomas John McClinchy Barnes 6-4.

La catégorie 125 kg a été décidée selon le système North Arc, les médaillés d’or et d’argent se qualifiant pour Tokyo 2020.

L’or est allé à l’Egyptien Dia El-Din Kamal Gouda Abdel Muttalib, avec la médaille d’argent, qui a été remportée par l’Algérien Jahid Berhal.

La médaille de bronze dans cette catégorie a été remportée par le Tunisien Abdel Moneim Adouli, devant le Sud-Africain Johannes Jacobus Creel, qui s’est classé quatrième.

READ  Impact Wrestling a conclu un contrat de diffusion avec UTV en Irak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *