L’Algérie achève son programme de raffinage du pétrole – Middle East Monitor

Hussey, la plus grande ville pétrolière d’Algérie, a achevé les travaux d’un projet de raffinerie de pétrole brut qui pompera 60 000 barils par jour dans le pays. L’entreprise publique Sonatrack a déclaré aujourd’hui.

Selon le rapport, le PDG, Taoufik Hakkar, s’est rendu hier dans la ville de Hassi Messaoud, dans le sud-est du pays, et a visité le projet, qui est maintenant achevé à 99 % et peut traiter 60 000 barils de brut par jour.

Le domaine Hussey Mesawood est considéré comme le plus grand du pays. Il a été découvert en 1956 par les autorités coloniales françaises. L’Algérie l’a nationalisée le 24 février 1971, sous le règne de feu le président Houri Boomedi.

Cependant, ses installations ont vieilli et nécessitent des investissements ces dernières années car une modernisation est nécessaire pour augmenter à la fois la production et les stocks.

L’Algérie, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a une production journalière de 1,013 million de barils par jour, selon un accord de réduction dans le cadre de l’Alliance OPEP+.

Il y a quelques semaines, Sonatrac annonçait deux découvertes de pétrole dans le sud-est du pays, la première avec l’italien Eni, estimée à 140 millions de barils, et la seconde, avec ses propres capacités, dont les réserves avoisinent le milliard de barils.

Lire : L’Algérie continuera à fournir du gaz à l’Espagne à travers la ligne du Sahara Occidental

READ  Surveillance saisonnière Moyen-Orient et Afrique du Nord - Fin de saison (septembre 2020 - mai 2021) - Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.