L’Algérie et le Nigeria se qualifient pour la W’Cup -: … The Tide News Online ::: …

L’Algérie et le Nigeria ont fait assez pour atteindre les barrages entre l’Afrique et la Coupe du monde 2022, après avoir été à égalité hier lors des éliminatoires finales.
Les deux équipes n’avaient besoin que d’un point à domicile contre leurs plus proches rivaux pour prendre la tête de leur groupe.
L’Algérie a avancé deux fois contre le Burkina Faso, mais a fait match nul 2-2, tandis que les Super Eagles ont remporté le troisième groupe, malgré un match nul 1-1 contre le Cap-Vert à Lagos.
Les deux derniers play-offs n’ont pas été décidés avant l’annonce de la nouvelle.
La République démocratique du Congo, l’Egypte, le Ghana, le Mali, le Maroc et le Sénégal ont déjà atteint les playoffs qui se tiendront en mars prochain et détermineront les cinq représentants du continent au Qatar.
Cependant, l’Afrique du Sud s’est plainte à la FIFA de l’arbitrage de sa défaite 1-0 contre le Ghana dimanche, qui a scellé la première place du Groupe G.
Championne intercontinentale, l’Algérie a été qualifiée jusqu’au bout par le Burkina Faso, qui avait besoin d’une victoire à Blida pour conserver ses espoirs de débuts en Coupe du monde.
L’Algérie a pris l’avantage au milieu de la première mi-temps lorsque l’attaquant de Manchester City Riyad Mahrez a frappé un slasher de Youssef Bellili, mais Al-Fahal a égalisé huit minutes avant la pause grâce à Zakaria Sanogo, qui a frappé le ballon sur Rais Mbolhi.
Le remplaçant en première mi-temps, Sofiane Feghouli, a repris la tête des Renards du désert, convertissant un autre drop de Belily à la 68e minute, mais l’équipe burkinabè a obtenu le deuxième but égalisateur d’Issoufou Dayo sur penalty six minutes avant la fin pour former un nerveux finale pour le groupe. Saddam.
Cependant, les hommes de Djamel Belmadi ont prolongé leur invincibilité à 33 matches, quatre de moins que le record du monde italien de 37 en début d’année.
De même, le Nigeria a pris une avance de deux points sur le Cap-Vert dans leur confrontation, mais l’équipe de l’entraîneur Gernot Rohr a réussi à se qualifier pour la phase de barrages.
Les Super Eagles ont pris un départ parfait alors que l’attaquant en forme de Napoli, Victor Osimhen, contrôlait un centre de Moussa Simon et l’écrasait dans le filet dès la première minute, mais les insulaires ripostaient quatre minutes plus tard lorsque le défenseur Stopira égalisait avec un corner.
Le gardien capverdien, Fouzinia, a arrêté plusieurs arrêts en première mi-temps pour empêcher les hôtes, et l’équipe des Blue Sharks a failli créer la surprise, avec le défenseur des Super Eagles Chiduzi Aouazim, qui a effectué un coup de pied décisif tardif.
Dans l’autre match du groupe C, le Libéria a battu la République centrafricaine 3-1.
Marcus McCauley et Peter Wilson ont donné au Liberia une avance de 2-0 après huit minutes, et après qu’Isaac Ngoma ait reculé d’un à la 61e minute, Wilson a repris l’avantage des Lone Stars avec deux buts 12 minutes plus tard.
Plus tôt hier, l’Egypte déjà qualifiée a terminé sa campagne avec une victoire 2-1 sur le Gabon à Alexandrie pour terminer invaincue dans le Groupe F.
Le milieu de terrain d’Al-Ahly Mohamed Magdy a donné l’avantage aux Pharaons avec un penalty à la quatrième minute après qu’Ahmed Yasser Rayan ait été victime d’un penalty de Dennis Bwanga.
L’attaquant de Clermont Jim Alvina s’est précipité sur un centre pour égaliser neuf minutes après le début de la seconde mi-temps, mais le défenseur gabonais Johan Obiang a sauvé le gardien de son équipe 15 minutes avant la fin du match, et son but s’est avéré être le vainqueur.
Les visiteurs se sont retrouvés avec dix joueurs alors que Bouanga a été expulsé en retard pour un penalty sur Mohamed Hamdy – sa deuxième attaque réservable – donnant à l’Egyptien Carlos Queiroz une quatrième victoire en six matches.
Autres tournois La Libye a terminé derrière le Gabon à la différence de buts après un nul 1-1 contre l’Angola.
Le penalty de Sanad Al-Werfalli a donné l’avantage à l’Afrique du Nord quatre minutes après le départ de Youssef Karah, mais l’attaquant angolais Al-Zeini a rebondi à sept mètres pour marquer l’égalisation à Benghazi à la 81e minute.
A Cotonou, un but contre son camp en seconde période du capitaine du Malawi Limbikani Mzafa a offert au Mozambique sa première victoire dans le Groupe D.
Le défenseur a hoché la tête d’un long ballon au-dessus de son gardien de but juste à l’extérieur de la surface et le résultat a vu le Malawi, qui participera à la Coupe d’Afrique des nations en janvier, a été sauté par ses voisins.
Le Mozambique a terminé la campagne de groupe avec quatre points, un point derrière les Flames.

Impression conviviale, PDF et e-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.