L’Algérie lance la production des vaccins Sinovac COVID-19

L’Algérie a commencé mercredi à fabriquer des vaccins Sinovac COVID-19 dans le cadre d’une joint-venture avec la Chine, située dans la province orientale de Constantine.

La ligne de production a été inaugurée lors d’une cérémonie en présence du Premier ministre algérien Ayman Ben Abdelrahman et de l’ambassadeur de Chine en Algérie Li Lianhe, dans le cadre de la joint-venture entre la société biopharmaceutique chinoise Sinovac Biotech et le groupe pharmaceutique algérien Saidal.

Bin Abdul Rahman a déclaré dans son discours d’ouverture que cette chaîne de production ouvrirait probablement la voie à la production d’autres vaccins dans un proche avenir.

Il a souligné que « cette unité renforcera l’autosuffisance de l’Algérie en vaccins et en sécurité sanitaire ».

Il a ajouté que la ligne de production vise à produire 6 millions de doses du vaccin Sinovac d’ici la fin de cette année, et 96 millions de doses chaque année par la suite, « à condition qu’il y ait suffisamment de matières premières et de commandes locales et internationales ».

Pour sa part, l’ambassadeur de Chine a salué la réalisation de ce projet, le décrivant comme « un jalon dans l’histoire de la coopération entre la Chine et l’Algérie, qui partagent une amitié historique distinguée et des points de vue convergents sur de nombreuses questions ».

« Les objectifs de développement des deux pays sont similaires, car ils se sont soutenus au cours des dernières décennies », a noté Li.

« En réponse à la demande de l’Algérie, la Chine a surmonté l’énorme pression de la demande intérieure de vaccins Sinovac et a déployé des efforts inlassables pour en fournir à l’Algérie », a-t-il déclaré, notant que la Chine a signé un contrat pour fournir 15 millions de doses de vaccins à l’Algérie, devenir le plus grand fournisseur de vaccins de ce pays d’Afrique du Nord.

READ  Preview: Algérie vs Cameroun - Pronostics, nouvelles de l'équipe, compositions

L’émissaire chinois a promis que la Chine est toujours prête à renforcer davantage la coopération avec l’Algérie dans divers domaines et à étendre la coopération bilatérale dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » avec une haute qualité.

Depuis l’apparition du COVID-19, l’Algérie et la Chine coopèrent étroitement pour lutter contre la pandémie. En février 2020, l’Algérie a été l’un des premiers pays à envoyer des dons médicaux à la Chine, qui à son tour a également envoyé plusieurs lots d’aide médicale et d’experts en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.