L’Algérie menée par Mahrez est impressionnante, mais elle doit inverser la tendance pour conserver le titre


Johannesburg (AFP) – Riyad Mahrez, le capitaine de l’équipe nationale algérienne de football, devrait remporter deux titres consécutifs lors du coup d’envoi de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, reportée à deux reprises, dimanche au Cameroun.

Invaincus en 33 matches – un record pour une équipe africaine – les Renards du désert ont lancé la superbe course avec une victoire 4-1 contre le Togo en novembre 2018.

Mais pour réussir à nouveau, l’Algérie devra inverser la tendance car les cinq derniers champions d’Afrique n’ont pas réussi à défendre le titre et aucun n’a dépassé les 16 derniers.

Ici, l’AFP met en lumière les quatre prétendants du groupe E. Les vainqueurs de groupe et les deuxièmes sont assurés de la deuxième place des huitièmes de finale tandis que les quatre meilleures équipes des six groupes qui ont terminé troisièmes se qualifient également.

Algérie

L’entraîneur Djamel Belmadi a gardé sa confiance dans l’équipe gagnante de la Coupe des Nations 2019, alors que neuf des finalistes de la victoire 1-0 contre le Sénégal se sont dirigés vers le Cameroun.

Alors que l’entraîneur d’origine française de 45 ans a été critiqué pour être trop fidèle à ceux qui ont conquis l’Afrique, son bilan de 24 victoires, neuf nuls et 83 buts parle de lui-même.

L’Algérie est particulièrement forte sur les ailes, affichant non seulement la star de Manchester City Mahrez, mais aussi Youssef Belaili, qui ne joue pas actuellement pour l’équipe.

Bellili a été testé positif au coronavirus lors d’un camp au Qatar et Belmadi espère que l’ailier se rétablira rapidement avant le match d’ouverture du 11 janvier contre la Sierra Leone.

READ  Les préparatifs de l'Iran pour la Coupe du monde sont lents. L'opposant américain critique

cote d’Ivoire

L’entraîneur des Eléphants, Patrice Baumel, a choisi cinq stars de la Premier League – les défenseurs Eric Bailly et Willie Polly, les attaquants Maxwell Cornet, Nicolas Pepe et Wilfried Zaha.

Mais c’est l’ancien attaquant de West Ham United Sébastien Haller, désormais à l’Ajax Amsterdam, qui pourrait s’imposer comme la figure principale du double champion de Côte d’Ivoire.

Il a marqué pour le club néerlandais lors des six matches de groupe de la Ligue des champions cette saison, égalant le record établi par Cristiano Ronaldo en 2017.

Alors que les Ivoiriens ont été éliminés en quart de finale en 2019, ils étaient la seule équipe à affronter l’Algérie, faisant match nul 1-1 après prolongation avant de perdre aux tirs au but.

Guinée Equatoriale

Le National Thunder s’est qualifié pour la première fois avec des apparitions en 2012 et 2015 car ils étaient d’abord co-organisateurs avec le Gabon, puis les hôtes individuels.

Ils ont dépassé les attentes dans les deux tournois, atteignant les quarts de finale et les demi-finales, mais il est difficile d’imaginer l’équipe africaine atteindre les quarts de finale au Cameroun.

Dans un groupe susceptible d’être dominé par les doubles champions, l’Algérie et la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale fera bien de se qualifier comme l’un des troisièmes qualifiés.

La Guinée équatoriale a des liens étroits avec l’Espagne, il n’est donc pas surprenant que 16 des 28 joueurs y soient nés, dont le capitaine et attaquant de 32 ans Emilio Nsui.

Sierra Leone

Né à Manchester, John Kester entraîne une équipe qui est revenue dans le championnat d’Afrique de tête après avoir disputé ses deux derniers matches il y a 26 ans en Afrique du Sud.

READ  L'Irlande a subi une lourde défaite face à la France, son rival Monster prêt à se séparer en première division

En atteignant le Cameroun, la Sierra Leone a fait le plus grand retour de l’histoire des qualifications de la Coupe des Nations, devançant le Nigeria de quatre buts et faisant match nul 4-4.

Kwame Kwe, Alhaji Kamara et Mostafa Bendo, qui ont marqué les buts qui ont surpris les Super Eagles, sont tous inclus dans l’équipe camerounaise, dont le but réaliste devrait être troisième du groupe E.

L’ancien milieu de terrain de Tottenham Hotspur, Stephen Caulker, a également été rappelé après que l’Angleterre ait disputé un match international il y a neuf ans avant de changer d’allégeance grâce à son grand-père né dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.