L’Algérie propose une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU pour « arrêter les tueries » à Rafah

New York

Alors qu’Israël intensifie ses attaques contre la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, une zone densément peuplée, l’Algérie a fait appel à l’ONU. Le Conseil de sécurité fait circuler un projet de résolution visant à « mettre fin aux tueries ».

« L’Algérie publiera cet après-midi un projet de résolution sur Rafah. Ce sera un texte court, un texte décisif pour mettre fin aux tueries de Rafah », a déclaré l’ambassadeur d’Algérie auprès de l’ONU, Amar Bendjama, aux journalistes après la réunion du Conseil de sécurité.

Il n’était pas précisé dans l’immédiat quand le vote sur le projet de résolution aurait lieu.

Le projet de résolution, consulté par Anadolu, appelle Israël à « mettre immédiatement fin à son offensive militaire et à toute autre action à Rafah ».

Il appelle à un cessez-le-feu immédiat respecté par toutes les parties et à la libération « immédiate et inconditionnelle » de tous les otages, tandis que les parties « se conforment à leurs obligations en vertu du droit international à l’égard de toutes les personnes qu’elles ont détenues ».

Une résolution du 1er novembre 2023 appelant à « des moratoires et des couloirs humanitaires étendus » à Gaza, une résolution du 25 mars 2024 appelant à un accès humanitaire « sécurisé, sans entrave et élargi » à Gaza d’ici le 22 décembre 2023, et un cessez-le-feu immédiat pendant la période musulmane. mois sacré du Ramadan.

Les trois résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU exigeaient la libération des otages détenus par le groupe palestinien Hamas.

Le projet de résolution exprime une « grave préoccupation » face à la situation humanitaire dévastatrice, avec la famine qui s’étend dans la bande de Gaza, et condamne le « ciblage aveugle » des civils et des infrastructures civiles.

READ  Prévisions Algérie vs Mali, aperçu, actualités du groupe et plus

Les États-Unis ont opposé leur veto à trois résolutions précédentes du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à un cessez-le-feu à Gaza depuis le 7 octobre et ont qualifié la résolution de cessez-le-feu du 25 mars de « non contraignante ».

Cette décision de l’Algérie intervient après qu’une attaque israélienne contre un camp de personnes déplacées dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, a tué dimanche au moins 45 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, et en a blessé près de 250 autres. Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens à Tal al-Sultan Le bureau des médias du gouvernement basé à Gaza a déclaré que l’incident s’était produit près de la base logistique de l’agence (UNRWA).

Israël a tué plus de 36 000 Palestiniens dans la bande de Gaza depuis une attaque transfrontalière du Hamas le 7 octobre dernier.

Environ 1 200 personnes ont été tuées dans les attaques transfrontalières du Hamas contre Israël, et environ 250 ont été prises en otage à Gaza, selon les chiffres israéliens.

Le site Internet de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des informations diffusées aux abonnés du système de diffusion d’informations AA (HAS) et se présente sous une forme abrégée. Contactez-nous pour les options d’abonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *