L’Algérie refuse d’ouvrir son espace aérien à l’équipe nationale marocaine lors de la Coupe d’Afrique des Nations.

L’Algérie, pays hôte du Championnat d’Afrique des Nations U-17 (CHAN) 2023, a rejeté la demande du Maroc d’ouvrir son espace aérien pour permettre à l’équipe nationale marocaine de football de se rendre dans le pays voisin sur un vol direct de Royal Air Maroc. Le président du comité d’organisation des événements sportifs, Rachid Okali, a déclaré lors de la conférence de presse : « Nous sommes uniquement tenus d’assurer le transport des équipes participantes sur le territoire national ». Al-Akali a déclaré que tous les arrangements liés au voyage de l’équipe en Algérie, y compris les itinéraires aériens, relèvent de la seule responsabilité des pays concernés. Il a ajouté : « La plupart des pays africains venant en Algérie auront des escales », expliquant qu’il n’appartient pas au comité d’assurer des vols directs pour les équipes.

La réponse d’Akali intervient au lendemain de l’annonce par le président de la Fédération royale marocaine de football, Faouzi Lakjaa, des conditions de participation du Maroc au tournoi CHAN 2023. Lakjaa a déclaré que le Maroc ne jouerait pas à moins qu’un avion de la Royal Air Maroc transporte l’équipe de la capitale marocaine, Rabat, à Constantine, dans le nord-est de l’Algérie, où l’équipe des « Lions de l’Atlas » disputera ses matchs. Le tournoi se déroulera en Algérie entre le 13 janvier et le 4 février 2023 et 17 équipes y participeront, dont le Sénégal, la Libye, la Côte d’Ivoire, le Ghana et d’autres.

Les relations entre l’Algérie et le Maroc ont toujours été tendues en raison du soutien de l’Algérie aux mouvements séparatistes dans la région du Sahara occidental, au sud du Maroc. Mais le différend diplomatique de longue date entre les deux pays a atteint un nouveau point bas en août de l’année dernière après que l’Algérie a annoncé sa décision de rompre toutes relations avec Rabat tandis que la diplomatie marocaine a réalisé des progrès notables sur la question du Sahara occidental. Pour justifier sa décision de rompre les relations avec le Maroc, l’Algérie a accusé le Royaume de tenter de porter atteinte aux intérêts algériens et de déstabiliser le pays. L’Algérie a notamment accusé Rabat, sans preuve, d’être impliquée dans les incendies de forêt qui ont ravagé certaines régions du nord de l’Algérie l’année dernière.

READ  Les espoirs de la Coupe du monde de Zambie limogent l'entraîneur Sredojevic

Le Maroc a nié les « accusations sans fondement » de l’Algérie et a cherché à ouvrir un dialogue. Mais avec l’arrêt de l’Algérie aux tentatives de Rabat, les relations restent tendues entre les deux voisins nord-africains. Nabil Al-Andalusi, directeur du Centre maghrébin de recherches et d’études stratégiques, a estimé que le régime algérien ne fait pas de distinction entre le sport, la culture, la science et la politique dans son hostilité envers le Maroc, et après son initiative de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc, ce l’hostilité est devenue un thème important de sa politique étrangère et intérieure, et chaque fois qu’une opportunité se présente, elle revient. Confirmez-la.

Le Maroc a récemment lié le sort de sa participation au tournoi à la condition d’accepter de transférer la délégation de l’équipe sur un vol spécial de la capitale, Rabat, vers la ville algérienne de Constantine, qui accueille les matches du champion en titre lors des deux dernières éditions. La Fédération royale marocaine de football a écrit à la Confédération africaine de football (CAF) concernant le respect des termes du règlement d’organisation des championnats africains, notamment en ce qui concerne la facilitation des conditions pour les équipes participantes. La fédération a déclaré dans un communiqué à l’issue de sa réunion de mardi.

Les tensions montent à la suite des désagréments subis par l’équipe alaouite, et plusieurs pays ont pris position en faveur de Rabat. L’Égypte, la Tunisie, le Cameroun et l’Ouganda font partie des pays qui, malgré leurs excuses, ne participeront pas à ce qu’ils considèrent comme une compétition « entachée par l’Algérie ».

READ  Joe Schmidt nommé premier choix de Black

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *