L’Algérie renonce à la dette de 14 pays pour regagner de l’influence en Afrique, selon un rapport

L’Algérie a annoncé l’annulation de la dette de 14 pays et a engagé des efforts à grande échelle pour regagner son influence en Afrique. Radio France Internationale (RFI) Sur de soi.

Dans le communiqué de jeudi, le ministre des Affaires étrangères Ramdane Lamamra a annoncé que le gouvernement nord-africain prévoyait d’annuler les prêts de 14 pays africains, sans citer de noms. Un total de 1 milliard de dollars est en train d’être détruit dans le cadre de la coopération diplomatique, que l’Algérie décrit comme une étape vers un “monde uni”, soulignant que “cet effort fait partie d’autres efforts déployés par l’Algérie pour regagner son influence”.

Le rapport note que ces mesures envoient le message que « la diplomatie algérienne a besoin de regagner un peu d’influence pour renforcer son rôle de moyenne puissance ». Il a cité le régime présidentiel algérien selon lequel “l’Algérie doit prendre l’initiative sur les questions régionales et internationales clés”, une vision apportée par le ministre des Affaires étrangères, qui a effectué plusieurs voyages à travers l’Afrique.

Selon le communiqué, “Au Niger, Lamamra a discuté avec le président Basum d’un effort conjoint pour établir la paix et la sécurité en Afrique”. Ils ont également discuté de la remise en œuvre de l’accord de sécurité signé en 2018 entre le Niger, la Libye, le Tchad et le Soudan. Lama Mora s’est rendu en Mauritanie pour inviter le président Mohamed Ault Kasuwani en Algérie.

Étape: L’Algérie se prépare à concurrencer le Maroc en Afrique

READ  Le Lyonnais Slimani félicite le CR Beloustat pour son huitième titre algérien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *