L’Algérie salue l’annulation des accords commerciaux UE-Maroc

Le ministre algérien des Affaires étrangères a déclaré hier que la décision de l’UE d’annuler les accords sur l’agriculture et la pêche avec le Maroc était une “victoire pour la cause légitime du peuple du Sahara”.

Dans une déclaration officielle, Ramden a décrit l’annulation du traité de Lamara comme « un accord historique que tous les États membres de l’UE suivent dans leurs relations avec le Maroc ».

Citant le droit du territoire à l’autodétermination, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a mis fin hier à l’accord commercial et à l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc.

« Les accords en question ne visent pas à donner des droits au peuple du Sahara occidental, mais à lui imposer des obligations », a-t-il assuré, ajoutant que le Conseil de l’UE, qui représente les États membres, n’a pas suffisamment pris en compte les facteurs liés à la situation au Sahara occidental.

Depuis la fin de l’occupation espagnole, le Maroc est impliqué dans une confrontation avec le groupe séparatiste Polisario soutenu par l’Algérie au sujet du Sahara occidental. C’est devenu un conflit armé qui a duré jusqu’en 1991 et un accord de cessez-le-feu a été signé.

Rabat insiste sur le droit de gouverner la région, mais propose une autonomie au Sahara occidental sous sa souveraineté, mais le Front Policario souhaite un référendum pour déterminer l’avenir de la région. L’Algérie soutient la proposition du Front et fournit des réfugiés de la région.

A lire : L’Algérie se prépare à concurrencer le Maroc en Afrique

READ  Covid modifie la législation du travail en France. Les travailleurs seront désormais autorisés à manger à leur bureau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *