L’Algérie touchée par des vagues de feux de forêt

Plus de 200 pompiers ont été soutenus par les gardes forestiers

Un incendie de forêt dans le nord-est de l’Algérie a détruit dimanche des dizaines d’hectares d’arbres et a été combattu par des pompiers, des soldats et des volontaires, ont annoncé lundi des responsables.

L’agence de presse officielle ABS, des responsables d’Ares Masibil Kensela, a déclaré que les incendies avaient détruit des milliers d’arbres de diverses espèces.

Plus de 200 pompiers appuyés par des gardes forestiers ont été mobilisés pour lutter contre l’éruption dans la forêt d’Ain Mimaun dans la région de Tomsa.

L’ABS a déclaré que des soldats, des policiers et des volontaires ont aidé à combattre l’incendie et à évacuer les familles.

Des reportages télévisés ont indiqué que deux hélicoptères avaient été envoyés dans la région.

Une enquête sur l’explosion a commencé. Un incendie de forêt a arrêté l’an dernier plusieurs pompiers.

Bien qu’elle soit le plus grand pays d’Afrique, l’Algérie ne compte que 4,1 millions d’hectares (10 millions d’acres) de forêt.

D’ici 2020, près de 44 000 hectares (environ 109 000 acres) d’arbres et d’épines fumaient dans un pays, avec un taux de reboisement de seulement 1,76 %.

Le changement climatique exacerbe la sécheresse, créant des conditions propices à la propagation incontrôlable des incendies de forêt et provoquant des dommages environnementaux et matériels sans précédent.

READ  Le chef militaire algérien met en garde contre les tentatives de saper l'unité nationale - Middle East Watchdog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *