L’Algérie va introduire une taxe TVA sur le sucre pour réduire les importations

Alger, 13 novembre (Reuters) – L’Algérie imposera une taxe sur la valeur ajoutée de 9 % sur le sucre blanc et brut à partir du début de l’année prochaine pour réduire les importations et régler les problèmes de santé, a déclaré samedi le Premier ministre Ayman Benefarrahmane.

L’Algérie, membre de l’OPEP, essaie de réduire le coût des importations de produits alimentaires et autres dans le but de réduire le déficit budgétaire et commercial.

« L’Algérie importe environ 2 millions de tonnes de sucre par an. C’est l’un des plus gros importateurs », a déclaré Benapatrahmane au parlement.

L’introduction de cette taxe vise également à lutter contre l’augmentation des maladies associées à une consommation élevée de sucre telles que le diabète, l’hypertension artérielle et le cancer, a-t-il déclaré. (Rapport de Hamid Old Ahmed, édité par Mark Potter)

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  Les résolutions d'arbitrage afghanes provoquent la colère de l'Algérie | Football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *