L’ancien candidat à la présidentielle tunisienne Karoi a été arrêté par un tribunal algérien

Le candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karoy attend le début d’un débat télévisé avec son rival Guiz Saeed (photo) avant le deuxième tour des élections du dimanche 11 octobre 2019 en Tunisie.

ALGER, 4 septembre – Un tribunal algérien a ordonné samedi la détention de l’ancien candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karo pour avoir franchi illégalement la frontière.

Un tribunal de la ville orientale de Constantine a ordonné la détention de quatre Algériens accusés de traite des êtres humains. Ils sont accusés d’être entrés dans le pays avant l’arrestation de Karoui dimanche et d’avoir aidé à lui fournir un logement.

Karoi, propriétaire de la chaîne de télévision Nesma et leader du deuxième parti politique du Cœur de Tunisie au parlement, a été arrêté avec son frère Kazi Karoi.

Un tribunal tunisien a libéré le 15 juin Nabil Karoi, détenu depuis plus de six mois pour blanchiment d’argent et évasion fiscale.

La Tunisie est plongée dans une crise constitutionnelle depuis que le président Gais Saeed a annoncé cet été des mesures d’urgence, qu’il a prolongées indéfiniment la semaine dernière. Lire la suite

Rapport Hamid Out Ahmed; Montage par John Stone Street

Nos normes : Politiques de la Fondation Thomson Reuters.

READ  Mark Cavendish marquera Cavendish sur le Tour de France pour la première fois depuis 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *