L’application algérienne de services de covoiturage Yasir s’étend à d’autres pays

L’application algérienne de services de transport Yassir a fait passer ses effectifs de cinq employés en 2017 à plus de 1 000 dans six pays, et son co-fondateur affirme qu’il y a plus de place pour la croissance.

« Nous avons commencé avec rien et maintenant nous avons atteint des personnes importantes », déclare le co-fondateur de Yasir, Mehdi Yetoo.

L’application téléphonique populaire, qui fonctionne en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Afrique du Sud, au Sénégal et en France, propose des services de transport, d’épicerie et de paiement.

Yasir compte 6 millions d’utilisateurs, mais Yettou dit que l’entreprise ne s’arrête pas là car elle prévoit de s’étendre davantage en Afrique.

Le mois dernier, l’entreprise a reçu un gros coup de pouce pour aider à ces ambitions lorsque les investisseurs ont accordé à Yasir un financement de 150 millions de dollars.

L’argent a été fourni par un groupe d’investisseurs basés aux États-Unis lors d’un événement de collecte de fonds.

C’est une somme considérable par rapport aux 30 millions de dollars que Yasir devrait percevoir en 2021, mais Yettoo dit qu’il se concentre sur le prochain objectif.

« Ce n’est qu’une étape, et nous cherchons à aller plus loin », déclare Yettou.

Yasir, qui signifie « facile » en arabe, a ouvert des dizaines de supermarchés à travers l’Algérie.

De là, ses chauffeurs récupèrent les courses et les livrent aux clients dans tout le pays d’Afrique du Nord.

La résidente d’Alger, qui n’a donné que son nom de Meriem, est une fidèle utilisatrice de Yasir depuis trois ans.

« Je l’utilise tous les jours pour faire du shopping, voir ma famille ou travailler. C’est très abordable et rapide », dit-il.

READ  Togbe Afede explique le voyage «mal planifié» de Hearts of Oak en Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.