Le Cameroun et le Mali font des sorties surprenantes du CHAN en Algérie

Alger, Algérie25 janvier – Le Cameroun et le Mali ont été éliminés du Championnat d’Afrique des Nations mardi, la phase de groupes en Algérie atteignant son apogée.

Le Mali, deux fois finaliste, n’avait besoin que d’un match nul contre la Mauritanie pour prendre la tête du Groupe D, mais s’est incliné 1-0 avec Mamadou Sy inscrivant le but à la 53e minute qui a mené son pays aux quarts de finale.

Le Cameroun, qui avait accueilli l’édition précédente et terminé quatrième, n’avait également besoin que d’un point pour terminer premier du groupe E, mais s’est incliné 1-0 face au Niger, qui a décroché la première place.

La compétition entre footballeurs évoluant dans des clubs de leur pays d’origine prend une pause de deux jours avant les quarts de finale.

Vendredi, l’Algérie, favorite pour le titre, affrontera la Côte d’Ivoire en Algérie et le Sénégal rencontrera la Mauritanie, voisine de l’Afrique de l’Ouest, à Annaba.

Madagascar affrontera le Mozambique à Constantine, et le Niger affrontera le Niger, double champion en titre, à Oran samedi.

Aucun des huit survivants n’a remporté le tournoi CHAN avec le Maroc et la République démocratique du Congo deux fois chacun et la Tunisie et la Libye soulevant le trophée lors des six tournois précédents.

Après que l’Algérie et le Sénégal aient dominé les groupes A et B comme prévu le week-end dernier, de petits tabloïds ont fait la une des journaux avec Madagascar qui a remporté le groupe C lundi.

les publicités. Faites défiler pour continuer la lecture.

Avant d’affronter le Mali, la Mauritanie a perdu ses six matches lors de deux autres matches et a disputé un match nul et vierge contre l’Angola en Algérie la semaine dernière.

READ  Harrington sécurise la médaille avec la victoire de Khalif

Cela en a fait automatiquement des outsiders devant le Mali, dont le fier palmarès du CHAN comprend l’atteinte des finales 2016 et 2020.

Mais les Mauritaniens n’ont jamais laissé les Maliens s’installer lors du premier match avec deux têtes dans la ville d’Oran, dans l’ouest, et Si a battu Slimane Coulibaly pour sceller le vainqueur du match.

Après un match nul difficile avec le Congo Brazzaville, le Niger n’a eu que peu de chances d’arrêter le Cameroun, surveillé par le président de la FIFA et ancienne star Samuel Eto’o.

Le Cameroun semblait plus susceptible de marquer jusqu’à ce que le match bascule à la 69e minute lorsque le coup franc d’Oussene Badamasi a dévié Thomas Pawok dans le filet.

Ayant besoin d’une égalisation pour survivre, le Cameroun a fait le siège du gardien nigérian, mais plusieurs coups francs mal tirés ont résumé une soirée à oublier pour la Centrafrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.