Le Hamas publie une vidéo des otages Keith Siegel et Omri Miran : NPR

Tall Wax tient une affiche avec une photo de son oncle Keith Siegel, otage détenu à Gaza depuis les attentats du 7 octobre, lors d'une conférence de presse à Madrid, en Espagne, le 25 janvier.

Manu Fernández/AP


Masquer la légende

Basculer la légende

Manu Fernández/AP

Tall Wax tient une affiche avec une photo de son oncle Keith Siegel, otage détenu à Gaza depuis les attentats du 7 octobre, lors d'une conférence de presse à Madrid, en Espagne, le 25 janvier.

Manu Fernández/AP

Le Mouvement de la Résistance islamique (Hamas) a publié une vidéo montrant des images de deux captifs détenus à Gaza, dans le cadre de ses efforts visant à prouver que les deux hommes sont toujours en vie.

L'un des otages est un citoyen américain, Keith Siegel, qui serait détenu à Gaza après avoir été enlevé le 7 octobre à son domicile de la ville de Kafr Azza, près de la bande de Gaza.

C'est l'un des nombreux sites dans lesquels les militants sont entrés dans l'est de Gaza ce jour-là, où ils ont tué plus de 1 000 personnes et pris des centaines de personnes en otages.

La vidéo diffusée par le groupe armé montre Siegel et un autre otage, Omri Miran, qui aurait été emmené chez lui dans une autre communauté, un kibboutz appelé Nahal Oz.

Dans la vidéo – qui, comme d'autres vidéos d'otages, a été filmée sous la contrainte – Siegel dit : « Je veux dire à ma famille que je t'aime tellement. »

READ  Trinité-et-Tobago déclare une « urgence nationale » après qu'une fuite de pétrole provenant d'un mystérieux navire pollue les plages

Il ajoute : « Nous sommes en danger ici. Il y a des explosions. C'est épuisant et effrayant, et ça dure depuis très longtemps… »

Dans la vidéo, Miran fait également référence aux explosions et déclare : « La situation ici n’est pas agréable, elle est difficile. » Les deux hommes exhortent le gouvernement israélien à « parvenir à un accord » pour libérer les otages.

Quelques heures après la diffusion de la vidéo, Yuval Segev, un collègue de l'épouse de Segel, participait à l'une des fréquentes manifestations appelant les autorités israéliennes à aider à accélérer la libération des otages.

L'épouse de Siegel, Aviva, a contacté son mari pour la dernière fois par SMS le matin du 7 octobre, a déclaré Segev.

« Ce n'était pas une célébration », a-t-il déclaré à NPR en réponse à la vidéo diffusée samedi par le Hamas. « Mais l'écouter était un moment plein d'espoir. »

L'épouse de Siegel, Aviva, a déclaré à NPR plus tôt ce mois-ci que le Hamas l'avait libérée après 51 jours de captivité et qu'elle n'avait plus de nouvelles de Keith depuis. Elle l'a vu pour la dernière fois allongé sur un matelas.

«Je l'ai serré dans mes bras», dit-elle. Édition du matinLaïla Fadel. « Je lui ai dit : ‘S’il te plaît, sois fort pour moi, et je serai fort pour toi.’ »

Plus tôt cette semaine, le Hamas a publié une autre vidéo qui semble montrer une déclaration faite par Hersh Goldberg Bolin, un américano-israélien qui a également été kidnappé le 7 octobre.

READ  Google empêche le chatbot Gemini de répondre aux questions électorales : "Essayez une recherche Google"

Becky Sullivan de NPR a contribué au reportage depuis Tel Aviv, en Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *