Le Kenya et le Zimbabwe bannis du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations 2023

JOHANNESBOURG (AFP) – Le Kenya et le Zimbabwe participent au tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 mardi à Johannesburg malgré une interdiction de la FIFA due à l’ingérence du gouvernement.

« Nous avons inclus les deux pays dans l’espoir de lever l’interdiction au plus tard deux semaines avant le premier tour en juin », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la CAF.

Un organisme sportif faîtier financé par le gouvernement du Zimbabwe a déclenché un tollé de la FIFA avec le limogeage des dirigeants de l’Association nationale de football dirigée par Felton Kamambo sur des questions telles que le manque de responsabilité pour les fonds publics.

Les responsables du ministère des Sports du Kenya ont dissous l’Association nationale de football après que son président, Nick Mwendwa, ait été inculpé de multiples accusations de fraude.

La Confédération africaine de football (CAF) a fixé une date limite à la mi-mai pour lever l’interdiction ou empêcher les pays de participer.

Si le Kenya ou le Zimbabwe ne lèvent pas l’interdiction, les groupes dans lesquels ils ont été placés passeront de quatre nations à trois alors que la qualification pour la finale se poursuit.

Les deux premiers matches de qualification devraient avoir lieu entre le 30 mai et le 14 juin, avec deux autres tours entre le 19 et le 27 septembre et les deux derniers tours l’année prochaine du 20 au 28 mars.

La Côte d’Ivoire, qui a accueilli le tournoi en 1984 alors qu’il ne comportait que huit équipes et a été remportée par le Cameroun pour la première fois, devrait accueillir un événement à 24 équipes en juin et juillet prochain.

READ  Affaires inachevées pour Kelsey Oh de Softball

Les Ivoiriens espèrent que leur avantage sur le terrain les aidera à réaliser un triplé après être devenus champions d’Afrique en 1992 au Sénégal et à nouveau en 2015 en Guinée équatoriale.

Depuis que la Coupe des Nations est passée de 16 équipes à 24 il y a trois ans, six stades sont nécessaires, la Côte d’Ivoire opte pour Abidjan (deux), Bouaké, Korhogo, San Pedro et Yamoussoukro.

Lors d’une visite dans ce pays d’Afrique de l’Ouest ce mois-ci, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a été informé de la rénovation et des rénovations du stade.

L’Afrique du Sud a appris que de bons progrès ont été réalisés à l’exception du Stade Félix Houphouët-Boigny, l’ancien stade principal de Côte d’Ivoire mais désormais le deuxième plus grand d’Abidjan après le nouveau Stade national.

Reconstruction après l’heure prévue

Les travaux de reconstruction ne seraient achevés qu’à 25% au stade, qui porte le nom du président qui a dirigé l’ancienne colonie française pendant 33 ans après avoir obtenu son indépendance en 1960.

La star africaine à la retraite Lucas Radebe, le défenseur central sud-africain qui a dirigé Leeds United lorsqu’ils étaient la dernière équipe de la Premier League, et l’attaquant ivoirien Salomon Kalou aideront au tirage au sort.

Ils ont tous deux remporté la finale de la Coupe des Nations – Radebe avec Bafana Bafana (les garçons) en 1996 et Kalo avec les Eléphants en 2015.

Le tirage au sort avec classement créera 12 groupes de quatre équipes avec la participation de la Côte d’Ivoire pour s’entraîner pour des matchs de compétition, plutôt que de compter sur des matches amicaux souvent dénués de sens en préparation du tournoi.

READ  Le secteur cinématographique français durement touché recevra un renflouement de 106 millions de dollars au milieu de la controverse sur le couloir des vaccins

La Côte d’Ivoire se qualifiera où qu’elle se trouve dans le groupe, la première place parmi les trois autres équipes assurant une place en finale.

L’ancien attaquant de la Côte d’Ivoire et du Hertha Berlin Salomon Kalou (à droite) participera au tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 à Johannesburg le 19 avril 2022. Ronnie HartmannAFP

Les cinq qualifiés africains pour la Coupe du monde 2022 au Qatar – le Sénégal, le Maroc, la Tunisie, le Cameroun et le Ghana – font partie des têtes de série.

Les 42 meilleures équipes africaines sont entrées automatiquement dans le dernier classement de la FIFA, tandis que la Gambie, l’Eswatini, le Lesotho, Sao Tome et Principe et le Soudan du Sud ont remporté le match préliminaire et que le Botswana a obtenu un tour supplémentaire.

La Gambie, qui a ravagé l’Afrique cette année en atteignant les quarts de finale 2021/2022, a failli perdre un penalty dans le temps additionnel pour terminer sur un match nul avec le Tchad.

semis

Niveau 1 : Sénégal (tenant du titre), Maroc, Nigéria, Égypte, Tunisie, Cameroun, Algérie, Mali, Côte d’Ivoire (pays organisateur), Burkina Faso, Ghana, République démocratique du Congo.

Deuxième niveau : Afrique du Sud, Cap-Vert, Guinée, Gabon, Bénin, Ouganda, Zambie, Congo-Brazzaville, Guinée équatoriale, Madagascar, Kenya, Sierra Leone.

Troisième niveau : Namibie, Mauritanie, Guinée-Bissau, Niger, Libye, Mozambique, Malawi, Togo, Zimbabwe, Gambie, Angola, Comores.

Quatrième niveau : Tanzanie, République centrafricaine, Soudan, Rwanda, Burundi, Éthiopie, Eswatini, Lesotho, Botswana, Libéria, Soudan du Sud, Sao Tomé-et-Principe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.