Le Maroc accueillera la Coupe d’Afrique des nations 2025 et prépare la Coupe du monde 2030

Lorsque Fawzi Lakjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, s’est rendu au Caire (Égypte), il avait de grands espoirs que son pays accueillerait un tournoi important et prestigieux comme la Coupe d’Afrique des Nations. Après 37 ans.

La journée de mardi a été marquée par des situations étranges provoquées par les rivaux du Maroc dans la course à la Coupe d’Afrique des Nations 2025. Le duo Nigeria-Bénin s’est retiré, tout comme la Zambie, mais le cas le plus controversé a été celui de l’Algérie. Les médias du Caire ont rapporté que le Comité exécutif de la Confédération africaine de football n’avait pas accepté le retrait de l’Algérie afin de donner l’impression qu’il y avait au moins deux pays en compétition pour devenir membre de l’organisation.

Dans tout les cas, Avec la sortie de l’Algérie, la Confédération africaine de football a décidé que le Maroc poursuivrait son expansion sportive en lui attribuant la Coupe d’Afrique des nations en 2025. Le tournoi n’a pas eu lieu en Afrique du Nord depuis 1988. Cette année-là, le Cameroun avait battu le Nigeria en finale et le Maroc avait perdu contre l’Algérie aux tirs au but. En fait, les Lions de l’Atlas n’ont réussi à remporter la Coupe d’Afrique des Nations qu’en 1976, lorsqu’ils ont fait match nul 1-1 en finale contre la Guinée en Éthiopie.

Fichier d’image – Pedro Rocha, président de la Fédération royale espagnole de football, Faouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, Karima Benaich, ambassadrice du Maroc en Espagne, et Fernando Gomez, président de la Fédération portugaise de football.

La mobilisation du Maroc pour célébrer ce tournoi va bien plus loin, car à l’horizon se profile la Coupe du monde 2030 à laquelle ils aspirent, avec l’Espagne et le Portugal dans un même spectacle, Alors qu’ils affronteront l’Arabie Saoudite, la Grèce et l’Égypte, qui cherchent également à accueillir le tournoi le plus important du monde.

READ  La Libye a autorisé l'organisation de matches de football internationaux après la levée de l'interdiction

Le joyau des stades que le Maroc prépare pour la Coupe d’Afrique des Nations 2025 et qui sera utilisé pour la Coupe du monde 2030 est le Grand Stade de Casablanca, qui sera construit avec une capacité de 93 000 spectateurs. En outre, il est possible de construire le stade Uchida de 45 000 places et le stade de Tétouan de 46 000 places.

Reuters/Jean Bezimana – Le président de la FIFA, Gianni Infantino, Chakib Benmoussa, le ministre marocain de l’Éducation nationale, de la crèche et des sports, et le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, assistent à la cérémonie de remise des prix des présidents de la CAF pour réalisations exceptionnelles à Kigali, Rwanda, le 14 mars 2023.

Parmi les sites à rénover, citons le Grand Stade de Marrakech, qui pourra accueillir 70 000 spectateurs, mais les techniciens devront évaluer l’état dans lequel il se trouve après le séisme du 8 septembre. Parmi les autres stades qui pourraient être rénovés figurent le stade Adrar (46 000 spectateurs), le stade de Fès (46 000 spectateurs), le stade Prince Moulay Abdallah (46 000 spectateurs) et le stade Ibn Battuta (65 000 spectateurs).

Les stades typiques qui peuvent également accueillir la Coupe d’Afrique des Nations et la Coupe du Monde sont Casablanca, El Jadida, Marrakech, Meknès, Nador et Ouarzazate.

En attendant le grand événement, le Maroc doit participer à la Coupe d’Afrique des Nations 2023, qui se déroulera en Côte d’Ivoire du 11 janvier au 13 février 2024, rétablissant ainsi ses dates habituelles, modifiées en raison de la Coupe du monde en 2023. Qatar. Le tirage au sort est prévu pour le 12 octobre, alors que le Maroc espère un tournoi meilleur qu’en 2021, où il avait perdu en quarts de finale face à l’Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *