Le match d'ouverture à succès entre la France et l'Irlande décidera probablement du sort du titre des Six Nations.

Gagner les Six Nations contribuerait dans une certaine mesure à atténuer la douleur de ne pas remporter la Coupe du monde de rugby pour la France et l'Irlande.

Celui qui remportera le premier match à Marseille vendredi sera à nouveau aux commandes du titre des Six Nations. La confrontation entre eux au cours des deux dernières années a décidé du sort du championnat. Les deux fois, l’hôte a gagné et s’est rendu à un Grand Chelem. La France en 2022 et l'Irlande en 2023.

Le Stade de France étant indisponible lors de sa rénovation pour les Jeux olympiques de Paris, le rugby français a choisi le Stade Vélodrome, plus intimiste, comme son principal concurrent.

« On aurait pu remplir le Vélodrome trois fois », estime le sélectionneur de la France Fabien Galthie. « La France adore jouer là-bas. » La France est invaincue à domicile en dehors de Paris sous Galthie.

L'Irlande ne compte pas entrer seule dans la fosse aux lions. Le soutien fantastique des supporters irlandais a été l'un des moments forts de la Coupe du Monde en septembre et octobre derniers, et le manager Andy Farrell pense qu'ils seront à nouveau là pour l'équipe.

« J'étais incroyablement fier de la façon dont nous nous connections avec nos fans », a déclaré Farrell. « Pour moi, cela continue avec la façon dont nous remontons à cheval. Beaucoup d'Irlandais ont réservé des vols pour la demi-finale (de la Coupe du monde) et ensuite (quand l'Irlande n'y est pas parvenue), j'ai entendu beaucoup d'entre eux déplacer leur « Des vols vers Marseille, donc ils attendent de nous une performance. Nous devons l'accepter. » « Une telle responsabilité ne nous garantit pas le succès, mais nous devons montrer le combat. »

READ  La Ligue 1 s'oppose aux projets de Coupe du monde biennale

France Et IrlandeL'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, les meilleures équipes de l'hémisphère Nord à la Coupe du Monde de Rugby, ont été éliminées de manière spectaculaire lors d'un quart de finale passionnant par les futurs finalistes, l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande.

Parmi ces matches, la France a retenu 10 titulaires et l'Irlande 11 joueurs. Chaque équipe joue sans son capitaine et son plus grand nom : le Français Antoine Dupont et l'Irlandais Jonathan Sexton.

DuPont tente de faire partie de l'équipe de France à sept pour les Jeux olympiques. Son remplaçant à partir de 2021, Maxime Loco, débute en demi de mêlée, et passera à son équipier bordelais Mathieu Jalibert.

Le numéro 8 Gregory Alldrete est capitaine et les serrures ont été changées. Paul Willemse, qui a raté la Coupe du monde en raison d'une blessure, et Paul Gabrielagos, appelé pour la première fois depuis la Coupe du monde 2019, sont de retour en action.

De plus, Yoram Moivana a été préféré à Luis Bel-Bear sur l'aile gauche parmi les changements, Galthée ayant privilégié « l'intensité du combat » plutôt que la vitesse.

« Nous en aurons besoin car l'Irlande nous obligera à réaliser 200 plaquages, 200 fois sans possession. »

Après la retraite de Sexton, Jack Crawley est de retour à l'ouverture pour faire sa 10e sélection pour l'Irlande et sa première titularisation pour les Six Nations, avec le soutien de Ciaran Frawley, qui compte une sélection.

Luke Joe McCarthy et l'ailier Calvin Nash, à la place de Ian Henderson et Mack Hansen, feront leurs débuts dans les Six Nations et le centre vétéran Robbie Henshaw débutera à la place de Gary Ringrose, qui a un problème à l'épaule.

READ  "Le temps presse" pour Geirant Thomas, "dernière chance" pour Chris Froome au Tour de France - Bradley Wiggins

« C'est incroyablement difficile (de gagner le Tournoi des Six Nations) », déclare Jamieson Gibson-Park, « et c'est vraiment un début parfait pour nous de voir où nous en sommes maintenant, face à la France dans son propre jardin. La motivation ne manque pas. »

France : Thomas Ramos, Damien Penaud, Gaël Fico, Jonathan Dante, Yoram Moivana, Mathieu Jalibert, Maxime Loco ; Gregory Alldrete (capitaine), Charles Ollivon, François Cros, Paul Willemse, Paul Gabrielagos, Oyeni Atunio, Beto Mofaka, Cyril Bailly. Remplaçants : Julien Marchand, Reda Wardi, Dorian Daghiri, Romain Taofifinoa, Cameron Walkey, Paul Bodehint, Nolan Le Garric, Louis-Biel-Baiare.

Irlande : Hugo Keenan, Calvin Nash, Robbie Henshaw, Bondi Ake, James Lowe, Jack Crawley, Jamison Gibson Park ; Cailan Doris, Josh van der Flier, Peter O'Mahony (capitaine), Tadhg Byrne, Joe McCarthy, Tadhg Furlong, Dan Sheehan, Andrew Porter. Réserves : Ronan Kelleher, Cian Healy, Finlay Pelham, James Ryan, Ryan Baird, Jack Coonan, Conor Murray, Ciaran Frawley.

AP Rugby : https://apnews.com/hub/rugby

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *