Le Nigéria interviendra pour accueillir les Championnats d’Afrique d’athlétisme en juin

Le Nigéria est intervenu pour accueillir les Championnats d’Afrique d’athlétisme cette année après que l’Algérie, l’hôte prévu, ait été contrainte de reporter l’organisation de l’événement biennal pour la troisième fois plus tôt ce mois-ci en raison des craintes du COVID-19.

L’événement devrait maintenant se tenir à Lagos du 23 au 27 juin, donnant aux athlètes une chance de rencontrer les critères des qualifications de Tokyo 2020 avant la date limite du 29 juin.

Sunday Dare, le ministre nigérian de la Jeunesse et des Sports et président de la CAF, Calapa Malbom, s’est réuni au Caire pour discuter du déplacement de l’événement – qui s’est tenu pour la dernière fois dans la ville nigériane d’Asaba en 2018 – au stade de livraison de Balogun à Lagos.

Leur réunion a coïncidé avec la réunion de l’Association des Comités Nationaux Olympiques de l’Assemblée Générale de l’Afrique.

“Le ministère fédéral de la Jeunesse et du Développement du sport et la Fédération africaine d’athlétisme sont pleinement engagés et travaillent en synergie pour la mise en place d’un championnat de classe mondiale”, indique un communiqué conjoint.

“Dans les prochains jours, des détails plus complets seront annoncés concernant l’organisation réussie du tournoi à Lagos, au Nigeria.”

L’événement biennal devait se tenir en 2020 mais a été reporté du 1er au 5 juin à Oran, avant de se déplacer à nouveau du 22 au 26 juin à Alger avant que le ministère algérien de la Jeunesse et des Sports n’annonce le 14 mai qu’il y avait un besoin. un autre report “en raison de la situation sanitaire qui a été caractérisée par la résurgence de la pandémie de coronavirus et le risque de propagation de nouvelles variantes”.

READ  La France s'empresse de déclassifier les archives secrètes de la guerre d'Algérie

Les organisateurs des Championnats d’Afrique 2018 à Asaba ont reçu de vives critiques, car certains événements préliminaires ont été annulés parce qu’environ 300 athlètes de 20 pays se sont retrouvés bloqués à l’aéroport de Lagos après avoir échoué à organiser les transferts nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *