Le Parlement arabe salue l’issue de la rencontre des voisins de la Libye en Algérie

Le Caire – 3 septembre 2021 : Le Parlement arabe a salué jeudi les résultats d’une réunion des voisins de la Libye, soulignant que la sécurité et la stabilité de la Libye sont essentielles pour la stabilité de toute la région.

Dans une déclaration, le président du Parlement arabe, Adel al-Azomi, a appelé les participants à la réunion à rejeter toute forme d’ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Libye et à faire venir tous les militants et mercenaires étrangers de Libye.

Ils ont souligné l’importance d’instaurer la confiance entre les parties impliquées dans la crise libyenne afin de créer un environnement propice aux prochaines élections.

Lors d’une réunion de deux jours, les partis libyens se sont tenus à la feuille de route politique qui a mis fin aux hostilités l’année dernière et ont appelé à la tenue d’élections parlementaires et présidentielles en décembre.

Le Parlement arabe a soutenu tous les efforts arabes, régionaux et internationaux pour trouver une solution durable à la crise libyenne.

Rencontre entre voisins

Les ministres des Affaires étrangères, y compris les voisins de la Libye, l’Égypte, ont souligné la nécessité de maintenir la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité de la Libye.

Dans le rapport final de la Conférence des voisins libyens, ils ont complètement rejeté mardi toutes les formes d’ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Libye.

La conférence de deux jours se tiendra en Algérie avec la participation de l’Egypte, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Libye, du Tchad, du Nigeria, du Soudan et du Niger et le secrétaire général de la Ligue arabe, secrétaire général des Nations unies pour la Libye. Commissaire de l’Union africaine pour la sécurité, la paix et les affaires politiques.

READ  La Cour suprême algérienne a ordonné une nouvelle enquête sur un éminent journaliste

Ils ont accepté de s’en tenir aux résultats des conférences de Berlin, de condamner la contrebande d’armes et d’envoyer des mercenaires aux groupes armés du monde arabe.

Les ministres ont salué les efforts du président algérien Abdelmadzi Deboun pour parvenir à une solution politique à la crise libyenne et rétablir la paix, la sécurité et la stabilité dans le pays arabe.

Pour sa part, Debon a exhorté les participants à accroître les efforts, la coordination et la coopération pour faire du processus politique en Libye un succès.

Les ministres ont également souligné la nécessité d’une coordination entre le groupe militaire 5+5 et les voisins de la Libye sur le retrait des mercenaires et des troupes étrangères du monde arabe.

Ils ont également appelé les Nations Unies, l’Union africaine, la Ligue arabe et l’Union européenne à travailler en étroite collaboration avec les voisins de la Libye pour parvenir à une solution globale à la crise libyenne.

Les ministres ont souligné la nécessité de parvenir à une réconciliation nationale crédible et globale à la lumière des grands efforts de l’Union africaine et de ses voisins.

Ils se sont félicités des mesures prises par l’UA et la Commission de l’Union africaine pour ouvrir prochainement la voie à une conférence sur la réconciliation nationale entre les factions libyennes en coordination avec les pays voisins.

Les ministres ont souligné la nécessité de mettre en œuvre les priorités de la feuille de route pour assurer le retrait des combattants, troupes et mercenaires étrangers des territoires libyens et assurer la sécurité des frontières libyennes avec les pays voisins.

READ  Le parlement algérien élit un législateur indépendant comme président

Ils ont décidé de contacter toutes les factions libyennes, de parvenir à une solution politique à la crise arabe et d’envoyer un cabinet en Libye.

Les ministres des Affaires étrangères des voisins de la Libye ont salué la proposition de l’Egypte de tenir le prochain sommet de la Libye. La date de la conférence sera annoncée ultérieurement.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Same Chowdhury a discuté lundi avec son envoyé libyen Najla al-Mankush du renforcement des structures de coopération bilatérale lors d’une réunion des ministres algériens des Affaires étrangères en Algérie.

Un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères a déclaré que la rencontre de Chowdhury avec Mangush a été abordée en coordination dans le but de construire les résultats de la réunion des voisins libyens pour parvenir à une solution politique globale à la crise libyenne.

Lundi, Sham Kri a exhorté le gouvernement à accélérer les efforts pour prendre toutes les mesures nécessaires dans le cadre des préparatifs des élections libyennes prévues le 24 décembre.

Contribution au rapport MENA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *