Le partenariat Cambodge-France de volley-ball renforce la diplomatie sportive

Le Cambodge et la France s'unissent pour développer le volley-ball : un grand pas en avant dans la diplomatie sportive

Dans le cadre d'une étape louable vers le renforcement de la diplomatie sportive et l'enrichissement du monde du volleyball, la Fédération cambodgienne de volleyball (VFC) et la Fédération française de volleyball (FFVolley) ont signé un protocole d'accord (MoU). La cérémonie de signature, qui s'est tenue au Centre national d'entraînement du Stade national olympique le 17 janvier, a vu la présence du vice-premier ministre, leader du VFC, Sar Sokha, et du président de la FFVolley, Eric Tanguy.

L'unité dans le volley-ball

ce Protocole d'accord, une étape importante dans la direction d’une croissance mutuelle, devrait se poursuivre jusqu’en janvier 2026. Il fixe neuf objectifs, dont chacun vise à faire progresser le développement du volleyball dans les deux pays, avec un accent particulier sur le volleyball cambodgien. Les objectifs incluent l'échange de connaissances et de compétences entre entraîneurs et joueurs, l'organisation de voyages d'études et le développement de projets de volleyball en salle et de beach-volley en coopération avec diverses parties prenantes.

Motivation pour la diplomatie sportive

Plus qu'un simple accord sportif, le MoU est considéré comme un catalyseur de sa promotion Diplomatie sportive Entre le Cambodge et la France, surtout à l'approche des JO de Paris 2024. Il ne s'agit pas seulement de perfectionner les joueurs et les entraîneurs ou d'organiser des matchs amicaux ; Il s’agit plutôt de faciliter l’échange d’expériences, de mener des recherches techniques, de préparer les Jeux olympiques et de nourrir la communauté mondiale du volleyball.

READ  Black Galaxies CONTRACT 2023 Le CHAN accueille l'Algérie pour un tirage au sort amical

Le Cambodge progresse dans le volleyball

Le secteur du volleyball cambodgien a fait de grands progrès. Les récents succès de l'équipe nationale et la création de la première ligue nationale du pays, qui comprend désormais des joueurs étrangers, témoignent de cette croissance. Ce partenariat promet de stimuler davantage les progrès, en proposant une formation avancée aux entraîneurs et joueurs cambodgiens en France, ainsi qu'une formation sur le terrain par des entraîneurs français au Cambodge.

À mesure que le partenariat mûrira, on espère qu'il améliorera non seulement les prouesses sportives des deux pays, mais qu'il favorisera également le respect et la compréhension mutuels, démontrant ainsi le pouvoir du sport en tant que force unificatrice sur la scène mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *