Le président Erdogan discute des relations bilatérales et de la dernière situation à Gaza en Algérie

Alors que le président Recep Tayyip Erdogan poursuit ses efforts pour mettre en lumière les atrocités commises à Gaza sur les plateformes mondiales, sa prochaine destination devrait être l'Algérie. Le président turc se rendra en Algérie mardi, à l'invitation du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Au cours de la visite, une série de questions seront abordées, avec un accent particulier sur Gaza. Le choix d'Erdogan d'effectuer sa première visite régionale en Algérie, pays connu pour sa position stricte à l'égard d'Israël, intervient après le sommet de l'Organisation de la coopération islamique.

Les relations algéro-turques ont connu une reprise significative à tous les niveaux ces dernières années, notamment depuis l’entrée en fonction du président Tebboune en 2019. Dans ce contexte, Tebboune a effectué sa première visite présidentielle en Turquie en mai 2022, la première visite en 17 ans. Il a effectué une nouvelle visite en juillet à l'invitation d'Erdogan, et leur dernière rencontre a eu lieu le 19 septembre à la Maison turque de New York lors de la soixante-dix-huitième session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Relations entre la Turquie et l'Algérie

La Turquie a établi son ambassade en Algérie, qui a obtenu son indépendance en 1962. Avant Tebboune, la dernière visite présidentielle de l'Algérie en Turquie a été effectuée par Abdelaziz Bouteflika en février 2005. L'« Accord d'amitié et de coopération » a été signé entre les deux pays en 2006 pour renforcer les relations bilatérales. Rapports. La dernière visite du président Erdogan en Algérie remonte à janvier 2020, au cours de laquelle une déclaration commune a été signée sur la création d'un « conseil de coopération de haut niveau ».

READ  Paramount+ s'associe à British Airways pour lancer une chaîne dédiée sur la plateforme de divertissement premium de la compagnie aérienne

L'Algérie et la Turquie poursuivent leurs relations en étroite coordination, abordant non seulement la question israélienne mais aussi les défis régionaux. Le président Tebboune a reconnu les contributions significatives de l'ancien ambassadeur d'Algérie Mahinur Ozdemir Goktas en lui décernant le « Premier Ordre national du mérite algérien » le 19 juin. Cette médaille est vue dans les médias comme un témoignage du grand rôle joué par l’ambassadeur Goktas dans le renforcement des relations bilatérales et confirme l’attachement du président Tebboune à l’importance des relations de l’Algérie avec la Turquie.

source: rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *