Le Vietnam élabore un plan pour développer une économie collective et des coopératives | Affaires

Le Vietnam esquisse un plan pour développer une économie collective et des coopératives Heinh Anh 1Coopérative de culture de légumes standard VietGap (photo: VNA)

Hanoï (VNA) Le ministère du Plan et de l’Investissement a soumis le plan de développement de l’économie collective et des coopératives pour la période 2021-2025 au Premier ministre pour approbation.

Le plan fait partie de l’effort de mise en œuvre d’une stratégie de développement Économie collective Coopératives pour la période 2021-2030, qui ouvre la voie aux ministères, organismes et localités pour développer des programmes et plans annuels dans les zones sous leur gestion.

Il comprend des objectifs, des orientations de développement, des mesures, des coûts et des méthodes de mise en œuvre.

L’Agence de développement des coopératives du ministère de la Planification et de la Coopération internationale a déclaré que les coopératives ont de nombreuses opportunités d’accéder aux nouvelles technologies et d’attirer les investissements étrangers, en particulier des principaux partenaires dans la fabrication et l’exportation de produits agricoles, au milieu de l’ère de l’intégration mondiale en la prochaine décennie.

Cependant, ils devront faire face à une concurrence de plus en plus rude chez eux et à l’étranger en raison du changement climatique, de la croissance démographique et de l’urbanisation rapide qui alimente une forte demande de produits sûrs et de qualité.

Afin de développer durablement l’économie collective et les coopératives, l’agence a proposé de sensibiliser le public à leur rôle et à leur place dans la nouvelle situation.

Selon l’agence, il y avait plus de 26 000 coopératives dans tout le pays l’année dernière, avec 6,1 millions de membres. Jusqu’à 100 alliances coopératives comprennent plus de 630 sociétés coopératives et plus de 119 000 groupes coopératifs comptant environ 1,6 million de membres.

READ  Biden dévoile des mesures pour "réduire l'écart de richesse raciale" | Actualités des affaires et de l'économie

En raison de l’échelle limitée et du développement asymétrique entre les régions, sa croissance est restée faible et les contributions au PIB du pays n’ont pas réussi à répondre à la demande.

Liens entre les entités économiques collectives et
CoopérativesEt d’autres secteurs économiques sont faibles, tandis que la coordination entre les agences de l’administration publique et les organisations sociales, politiques et de masse dans cet effort est limitée et inefficace.

VNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *