L’économie de la Corée du Nord a reculé de 4,5% en 2020 (Banque centrale de Corée)

La Corée du Nord vue depuis l’Observatoire de l’Unification à Paju, Gyeonggi, le 28 juillet. [YONHAP]

L’économie nord-coréenne a reculé de 4,5% en 2020, la plus forte baisse depuis 1997, selon la Banque de Corée (BOK) vendredi.

La Banque de Corée a estimé le PIB réel de la Corée du Nord en 2020 à 31,400 milliards de wons (27,4 milliards de dollars), soit 4,5% de moins que l’année précédente.

Selon la banque centrale, les fermetures de frontières pour tenir à distance Covid-19 et le mauvais temps ont été les principaux moteurs du ralentissement.

“Pour contenir le COVID-19, la Corée du Nord a fermé les frontières, mis les personnes présentant des symptômes en quarantaine de 30 jours et interdit les voyages interurbains”, a déclaré Choi Jong-tae, chef de l’équipe de coordination des comptes nationaux de la banque centrale, dans un journal en ligne. Séance d’information tenue vendredi. L’État a également restreint l’entrée à Pyongyang.”

La banque centrale a déclaré que la baisse de 4,5% était la plus forte depuis la baisse de 6,5% en 1997, la soi-disant période de mars difficile, lorsque la Corée du Nord a été frappée par les inondations et la famine. Cela ramène également le produit intérieur brut de la Corée du Nord à son niveau de 2003, qui était également de 31,4 billions de won selon la Banque de Corée. Nombres.

Choi a déclaré que les fermetures de frontières ont eu un lourd tribut sur le commerce transfrontalier du pays.

Le volume du commerce international en 2020 – hors marchandises transportées entre la Corée du Sud et la Corée du Nord – a diminué de 73,4% à 860 millions de dollars. Selon la banque centrale, le commerce n’a représenté que 2,9 % du produit intérieur brut de la Corée du Nord l’année dernière.

READ  Ooredoo nomme Al Sulaiti comme première femme PDG du Sultanat d'Oman

Les exportations ont diminué de 67,9 % pour atteindre 90 millions de dollars tandis que les importations ont diminué de 73,9 % pour atteindre 770 millions de dollars.

Le commerce transfrontalier était déjà en baisse en raison des sanctions de l’ONU et d’autres sanctions internationales. Le but de la sanction était d’empêcher la Corée du Nord de gagner de l’argent grâce à ses exportations.

En 2016, le commerce international de la Corée du Nord s’élevait à 6,53 milliards de dollars, soit 21,9% du PIB de cette année-là. En 2019, le volume était tombé à environ 3,25 milliards de dollars. Le commerce représentait 10,9% du PIB en 2019.

La valeur des marchandises échangées entre la Corée du Nord et la Corée du Sud était de 3,9 millions de dollars en 2020, en baisse de 43,5%. La valeur comprend les exportations et les importations générales ainsi que la coopération économique et les transactions non commerciales, a indiqué la banque.

“Depuis la fermeture du complexe industriel de Kaesong en 2016, il n’y a pratiquement plus eu d’échanges commerciaux entre la Corée du Nord et la Corée du Sud”, a déclaré la Banque de Corée dans un communiqué.

L’économie intérieure de la Corée du Nord a également connu une mauvaise année.

La production dans les secteurs de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche a diminué de 7,6 pour cent. Les autorités du Nord ont imposé des restrictions de pêche pour se protéger contre Covid-19, selon la Banque de Corée, et les pluies torrentielles et les typhons ont nui à l’agriculture.

READ  Le ministère brésilien de l'Économie Eletrobras sera privatisé d'ici janvier 2022

La production minière a diminué de 9,6 pour cent, certaines mines ayant coulé pendant les ouragans.

La production industrielle a baissé de 3,8%. La banque a déclaré que la fermeture des frontières rendait difficile pour le pays l’obtention d’intrants pour les produits de consommation.

La production d’électricité, de gaz et d’eau a connu une croissance de 1,6 % parmi les industries qui ont connu une croissance l’an dernier. La construction a augmenté de 1,3 pour cent. La production d’hydroélectricité a augmenté en raison des fortes précipitations, tandis que le renforcement de la construction a annulé les réparations après les pluies et les ouragans.

Le revenu national brut (RNB) de la Corée du Nord en 2020 était de 35 000 milliards de wons, en baisse de 1,7% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre représente 1,8 % du RNB de la Corée du Sud en 2020.

Le RNB par habitant était de 1,379 million de won, soit environ 3,7% de celui de la Corée du Sud.

La banque a déclaré que les indicateurs économiques de la Corée du Nord liés aux comptes nationaux, tels que le revenu national brut par habitant, sont estimés sur la base des prix et des ratios de valeur ajoutée sud-coréens, et ne doivent donc pas être directement comparés à ceux de pays autres que la Corée du Sud.

“Nous essayons d’estimer le RNB de la Corée du Nord sur la base de données de base provenant d’institutions pertinentes telles que Statistics Korea et le ministère de l’Unification, mais il est difficile de déterminer les prix réels en Corée du Nord”, a déclaré Choi.

READ  Aujourd'hui dans l'histoire du 20 avril 2021 | Date

Écrit par Kim Ji Hee [[email protected]]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *