L’écrivain jordanien Jalal Barjas remporte la plus haute distinction pour la fiction arabe, Entertainment News

L’écrivain jordanien Jalal Barjas a remporté mardi un prix prestigieux de fiction arabe financé par Abu Dhabi pour son roman “Les livres des libraires”.

Les organisateurs du Prix international de la fiction arabe ont déclaré sur leur site Web que Burgess recevrait 50 000 dollars et que des fonds seraient également fournis pour traduire son livre en anglais.

The Bookseller’s Notebooks, publié par l’Institut arabe pour la recherche et l’édition, raconte l’expérience d’un amateur de livres avec la schizophrénie et les crimes qu’il commet lorsqu’il prend l’identité des personnages des romans qu’il lit.

Né en 1970, Burgess a publié deux recueils de poésie et une série de romans et de nouvelles qui ont remporté de nombreux prix.

“L’auteur nous présente les formes les plus sombres de sans-abri et de pauvreté, où le sens est perdu, l’espoir est arraché aux racines et la vie se transforme en un monde de cauchemars”, a déclaré Shawqi Bzeih, chef du jury du prix.

“Malgré cela, le roman n’appelle pas au désespoir. Au contraire, l’auteur dit à travers lui qu’atteindre les profondeurs de la douleur est une condition nécessaire pour trouver de nouveaux rêves et se remettre avec espoir sur une base solide.”

Les “Cahiers des vendeurs” ont été sélectionnés à partir d’une liste restreinte de six romans. Les organisateurs ont déclaré que les cinq autres auteurs d’Algérie, d’Irak, de Jordanie, du Maroc et de Tunisie recevront 10 000 dollars chacun.

Abu Dhabi est devenu l’un des sept émirats qui composent les Émirats arabes unis, un centre culturel de plus en plus important et le siège du Louvre Abu Dhabi.

READ  L'Algérie ne parvient pas à mettre fin au boycott des élections en Kabylie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *