L’Égypte et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement lancent la stratégie pays 2022-2027 – Économie – Économie

L’événement a vu la participation de parties prenantes du gouvernement, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, du secteur privé, de représentants du Parlement et d’organisations de la société civile.

Le nouveau cadre est basé sur un plan détaillé pour une association globale de croissance verte, reflétant le rôle de l’Égypte en tant que leader régional dans sa transition vers une économie verte.

La stratégie comprend les objectifs de croissance verte et inclusive, un nouveau modèle de développement qui permet à l’Égypte de s’engager sur la voie d’un développement durable plus efficace conformément à la Vision 2030 de l’Égypte.

Il se concentre sur trois priorités principales : promouvoir une économie plus inclusive pour les entreprises, les femmes et les jeunes égyptiens. accélérer la transition vers une économie verte en Égypte ; Améliorer la compétitivité de l’État en soutenant la croissance du secteur privé et en renforçant la gouvernance.

Au cours de la cérémonie, la ministre égyptienne de la Coopération internationale, Rania Al-Mashat, a déclaré que cette nouvelle stratégie nationale arrive à un moment critique, car le sentiment mondial est désormais axé sur la promotion de l’agenda de la finance verte, la lutte contre le changement climatique, l’équité et la gouvernance.

Elle a ajouté que l’Égypte analyse sa force actuelle en tant qu’économie industrielle à forte intensité de main-d’œuvre parallèlement à la valeur ajoutée de sa transformation en une économie innovante, c’est pourquoi la stratégie de l’État se concentre également sur le développement des compétences des femmes et des jeunes et sur le lancement du premier secteur. Plate-forme de compétences en Égypte pour la formation et les opportunités d’apprentissage en milieu de travail.

READ  Autrefois stars de Wall Street, Big Tech revient sur Terre

La nouvelle stratégie de pays est également conforme aux initiatives nationales et aux mesures de réforme, telles que la Vision 2030 de l’Égypte, la Stratégie nationale des droits de l’homme, la Stratégie nationale sur le changement climatique et la Stratégie intégrée pour l’énergie durable à l’horizon 2035, ainsi que l’Initiative présidentielle pour un environnement décent. La vie. Promouvoir un développement global et complet en Égypte », selon Al-Mashat.

Au cours de l’événement, le ministère de la Coopération internationale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ont signé deux protocoles d’accord sur l’hydrogène vert, en plus d’établir un conseil pour renforcer les compétences du secteur du tourisme, en plus de signer un accord pour mettre en œuvre le Ligne de métro d’Alexandrie d’une valeur totale de €. 250 millions.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry a indiqué que l’Égypte suit le rythme de la course mondiale vers la réalisation des objectifs de développement durable, qui englobent de nombreux défis, notamment le changement climatique, l’épidémie de Covid-19 et les risques économiques croissants dus aux événements géopolitiques. .

En outre, le ministre de l’électricité et des énergies renouvelables, Mohamed Shaker, a déclaré que l’Égypte est sur la voie de la diversification de son mix énergétique et de la réduction des émissions en passant au gaz naturel, ajoutant que la consommation de gaz naturel en Égypte augmente régulièrement, atteignant plus plus de 65 pour cent. .

Nous sommes heureux de lancer la nouvelle stratégie avec l’Égypte pour contribuer au développement économique et à la transformation verte. En mettant en œuvre la nouvelle stratégie, la BERD continuera d’augmenter ses investissements et son engagement politique fort pour stimuler une plus grande participation du secteur privé au développement et renforcer la gouvernance économique.

READ  La route complexe de l'Afrique vers le zéro net

Le partenariat stratégique entre l’Égypte et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement remonte à 1991.

Au cours des quatre dernières années, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement a classé l’Égypte comme le plus grand pays pour les opérations de la Banque dans la région du sud et de l’est de la Méditerranée.

L’investissement total de la BERD en Égypte depuis le début de ses opérations en 2012 est d’environ 8,6 milliards d’euros répartis sur 145 projets à l’échelle nationale, dont 76 % sont consacrés au financement du secteur privé et les 24 % restants au secteur public. .

lien court:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.