L'épreuve de surf est fermée à Tahiti, à 15 000 kilomètres de Paris mais toujours en France après une polémique

La compétition olympique de surf de l'année prochaine se déroulera comme prévu en Polynésie française, a déclaré le président régional, mettant fin à un conflit houleux entre les organisateurs, les autorités et les groupes environnementaux.

Le leader polynésien Moitai Brotherson a déclaré dimanche à l'AFP qu'une réunion avec des associations environnementales avait abouti à une « solution » qui permettrait la tenue du concours à Teahupoo, sur l'île française de Tahiti, dans le Pacifique.

« La solution que nous avons pu adopter ce soir permettra aux matchs de se dérouler ici », a-t-il déclaré.

Regardez le match Australie contre Pakistan sur Kayo Sports. Chaque match test se déroule en direct, sans pause publicitaire pendant le jeu. Êtes-vous nouveau sur Kayo? Commencez votre essai gratuit aujourd'hui >

La controverse sur l'aptitude de l'île à accueillir les compétitions suscite des polémiques depuis des semaines et a atteint son apogée au début de ce mois après qu'une barge de construction a été utilisée pour installer une nouvelle tour d'arbitres dans la mer, censée atteindre une hauteur de 14 mètres (46). ft.), davantage de coraux se sont débarqués pendant les tests.

Si la ministre française des Sports, Amélie O'Dea Castera, a critiqué le test pour être « mal préparé », elle a exclu tout transfert vers les épreuves olympiques de surf, estimant qu'il n'y avait « pas de plan B ».

La côte atlantique française abrite certaines des plages de surf les plus célèbres d'Europe et les autorités locales espéraient accueillir l'événement.

Lorsque Tahiti a été choisie comme site de surf, les gros bonnets des stations balnéaires de France métropolitaine, comme Biarritz, n'ont pas été impressionnés – notamment en raison des coûts et des émissions de carbone liés à la tenue d'une partie des Jeux olympiques dans le Pacifique Sud.

READ  Temps forts et buts : Algérie 3-0 Ghana en match amical | 08/06/2022
Un surfeur surfe sur une énorme vague sur la plage de Teahupoo, sur l'île polynésienne française de Tahiti, le 13 août 2021. Le président polynésien Moetai Brotherson a annoncé le 10 décembre 2023 à Tahiti que l'épreuve de surf des Jeux Olympiques de 2024 pourrait se dérouler à Teahupoo. o Le site, après des mois de tensions entre les autorités, les organisateurs des Jeux Olympiques et les riverains. (Photo de Tim McKenna/AFP)Source : Agence France-Presse

Brotherson a déclaré avoir présenté dimanche un plan par étapes pour la construction de la nouvelle tour en aluminium qui devrait être achevée d'ici le 13 mai, à temps pour l'événement de la Ligue mondiale de surf qui sert de répétition générale pour les Jeux olympiques.

À la mi-novembre, les organisateurs et le gouvernement polynésien ont révisé leurs plans pour que la nouvelle tour soit plus légère « afin de limiter les dégâts environnementaux ».

Les épreuves de surf aux Jeux olympiques d'été devraient avoir lieu du 27 au 30 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *