Les actionnaires de Family Bank approuvent la création d’une société holding non opérationnelle

  • Family Bank a de nouveau prévu d’étendre sa présence dans la région de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest et du Centre avec l’approbation de la création d’une société holding non opérationnelle.
  • La société holding non opérationnelle permettra l’efficacité du capital, la gestion des risques et créera des structures de gouvernance distinctes.
  • Au premier trimestre 2024, Family Bank a enregistré une augmentation de ses bénéfices grâce à des revenus d’intérêts plus élevés, des revenus non financés et une expansion stratégique du bilan.

Moila Roberto est une journaliste expérimentée chez TUKO.co.ke, avec plus de neuf ans d’expérience dans les médias numériques. Il possède une vaste expérience en matière d’information financière et maîtrise la rédaction.

Les actionnaires de Family Bank ont ​​approuvé la création d’une société holding non opérationnelle qui détiendra des actions de Family Bank Kenya et d’autres filiales non bancaires avant les plans d’expansion.

Nancy Ngau, PDG de Family Bank, Stephen Ngugi, directeur financier, et David Mugo, directeur principal de PwC (b) lors de la 17e assemblée générale annuelle. Photo : Banque familiale.
Source : Contenu généré par l’utilisateur

Plans d’expansion de Family Bank en Afrique

Nancy Njao, PDG de Family Bank, a déclaré que cette décision aidera stratégiquement la banque dans sa croissance et est conforme à ses étapes d’expansion.

Lire aussi

Le Fonds monétaire international soutient l’imposition de nouveaux impôts dans le projet de loi de finances 2024 et souligne la nécessité d’augmenter les recettes.

La banque cherche à étendre sa présence en Afrique de l’Ouest et centrale afin d’augmenter ses actifs financiers et de renforcer sa position dans le secteur des prêts.

« L’expansion régionale reste la priorité de la banque pour soutenir notre stratégie de croissance et d’expansion commerciale. Nous étudions la possibilité d’étendre nos activités pour inclure les pays de la région de l’Afrique de l’Est, de l’Ouest et du Centre.

« Cette société holding non opérationnelle permettra une efficacité du capital, une gestion des risques et la création de structures de gouvernance distinctes pour les banques et nos filiales non bancaires », a déclaré Ngau.

Cette approbation intervient après l’assemblée générale annuelle au cours de laquelle les actionnaires ont également approuvé la distribution de dividendes d’une valeur de 723 millions de Ksh pour l’exercice se terminant en décembre 2023.

READ  On s'attendait à ce que peu d'entreprises de l'Alaska survivent à la pandémie. L'aide aide la plupart des gens à se retirer, mais les effets demeurent.

Le montant du paiement est en baisse par rapport aux 795 millions de Ksh payés fin 2022.

Fin 2023, le prêteur a enregistré un bénéfice de 2,5 milliards de Ksh après impôts, une croissance principalement financée par l’augmentation des dépôts.

Lire aussi

Le taux d’inflation mensuel de l’Argentine est le plus bas depuis 2,5 ans

Family Bank réalise une croissance incroyable au premier trimestre

En mai, Family Bank Group a déclaré un bénéfice de 1,3 milliard de Ksh avant impôts pour le premier trimestre se terminant le 31 mars 2024, soit une augmentation de 24,3 % par rapport à la même période de l’année dernière.

La croissance des bénéfices a été principalement tirée par la hausse des revenus d’intérêts et des revenus non financés, ainsi que par l’expansion stratégique du bilan, a déclaré Ngau.

Le total des actifs de la banque a augmenté de 10,7% pour atteindre 145,9 milliards Ksh au cours de la période sous revue. Cette croissance a été soutenue par une augmentation de 19 % des dépôts des clients, qui sont passés de 92,7 milliards de Ksh à 110,43 milliards de Ksh.

Family Bank nomme un nouveau président de son conseil d’administration

Durimg Le même mois, Family Bank a nommé un nouveau président du conseil d’administration pour succéder à Wilfred Kiboro.

Kiboro a guidé Family Bank à travers la pandémie de COVID-19 et la crise bancaire de 2016.

La banque est également passée de 68 succursales à 95 succursales. La rentabilité de l’organisation est passée de 526 millions de shillings kenyans en 2012 à 2,5 milliards de shillings kenyans en 2023.

READ  Le roi du Maroc soutient le rétablissement des relations diplomatiques avec l'Algérie | L'actualité des conflits frontaliers

Lire aussi

Le Kenya envisage un déficit budgétaire avec une nouvelle hausse des impôts

Autres nouvelles liées aux revenus

Relu par Asher Omondi, journaliste d’actualité et rédacteur en chef de TUKO.co.ke.

Source : TUKO.co.ke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *