Les dirigeants ont déclaré que l'Éthiopie et une région séparatiste somalienne avaient signé un accord qui donne à l'Éthiopie un accès à la mer.

L'Éthiopie, enclavée, a fait les premiers pas vers l'accès à la mer, en signant un accord dans la capitale, Addis-Abeba, avec la région séparatiste du Somaliland pour accéder à la côte du Somaliland.

Le protocole d'accord a été signé par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali et le président du Somaliland Musa Bihi Abdi.

Lors de la signature, Abdi a déclaré que dans le cadre de l'accord, le Somaliland envisage de louer à l'Éthiopie un terrain de 20 kilomètres le long de sa côte pour y établir une base navale.

L’Éthiopie compte plus de 120 millions d’habitants et est le pays enclavé le plus peuplé du monde.

Un communiqué du bureau du Premier ministre éthiopien a déclaré que l'accord renforce le partenariat sécuritaire, économique et politique entre l'Éthiopie et le Somaliland.

Le président du Somaliland, Abdi, a déclaré que l'accord comprend une déclaration selon laquelle l'Éthiopie reconnaîtra le Somaliland comme un État indépendant dans un avenir proche.

Le Somaliland s'est séparé de la Somalie il y a plus de 30 ans, mais n'a pas été reconnu comme un État indépendant par l'Union africaine ou les Nations Unies. La Somalie considère toujours le Somaliland comme faisant partie de son territoire et les réactions des responsables n'ont pas tardé.

READ  Les plus grands incendies du monde pourraient atteindre Moscou grâce à Vladimir Poutine

« La Somalie est une partie indivisible. Sa souveraineté et son intégrité territoriale sont sans compromis », a déclaré Abdirazzaq Omar Mohamed, ministre somalien du Pétrole et des Ressources minérales.

Les médias d'État somaliens ont déclaré dans un article sur les réseaux sociaux que le cabinet somalien se réunirait mardi pour discuter de l'accord entre le Somaliland et l'Éthiopie.

La Somalie et le Somaliland ont conclu vendredi un accord à Djibouti pour renforcer la coopération dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre la criminalité organisée.

L'Éthiopie a perdu son accès à la mer lorsque l'Érythrée a fait sécession en 1993. L'Éthiopie utilisait le port de Djibouti voisin pour la plupart de ses importations et exportations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *