Les données du gouvernement indiquent que l’économie va croître de 9,2% de 2021 à 2222

La croissance est uniquement due à l’amélioration des performances des secteurs agricole et manufacturier.

On estime que l’économie indienne augmentera de 9,2 % au cours de l’exercice 2021-22, dépassant effectivement le niveau d’avant COVID en raison de l’amélioration des performances principalement dans les secteurs de l’agriculture, des mines et de la fabrication.

L’amélioration de l’économie s’accompagne d’une contraction du PIB de 7,3% en 2020-2021 en raison de la pandémie et du verrouillage qui en résulte imposé pour freiner la propagation du coronavirus mortel.

Selon les premières estimations avancées du revenu national publiées vendredi par l’Office for National Statistics, une croissance a été observée dans divers secteurs.

PIB réel ou produit intérieur brut (PIB) à prix constants (2011-12) pour l’année 2021-22 estimé à 147,54 lakh crore, contre estimation provisoire du PIB pour l’année 2020-21 de 135,13 lakh crore, publiée le 31 mai 2021. La croissance du PIB réel en 2021-2022 est estimée à 9,2 % contre une contraction de 7,3 % en 2020-2021, selon un communiqué de l’ONS.

Selon les estimations, le PIB en termes réels en 2021-2022 dépassera le niveau pré-COVID de 145,69 crore INR en 2019-20.

La pandémie a frappé le pays en mars 2020, déclenchant un verrouillage national à partir du 25 mars 2020, affectant gravement la croissance économique au cours de l’exercice 2020-2021. L’économie s’est contractée de 7,3 % en 2020-2021.

L’estimation de l’ONS est juste en dessous de 9,5% des prévisions de croissance du PIB de la Reserve Bank of India.

Selon le communiqué, la valeur ajoutée brute réelle (VAB) aux prix de base est estimée à 135,22 mille crores de roupies en 2021-2022, contre 124,53 crores de roupies en 2020-21, soit une croissance de 8,6%.

Au cours de l’exercice en cours, le secteur manufacturier devrait connaître une croissance de 12,5% contre une contraction de 7,2% il y a un an.

NSO estime une croissance significative dans les « Mines et carrières » (14,3%) et « Services liés au commerce, aux hôtels, aux transports, aux communications et à la diffusion » (11,9%).

Le secteur agricole devrait connaître une croissance de 3,9% au cours de l’exercice 2021-2022, supérieure à la croissance de 3,6% enregistrée au cours de l’exercice précédent.

READ  Les fonds d'investissement immobilier assistent à un boom du trading de Tadawul

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *