Les familles des prisonniers israéliens nient la fuite de la cassette de Netanyahu.Qatar | Nouvelles de Gaza

Dans un enregistrement audio divulgué, le Premier ministre israélien a été entendu critiquer Doha pour son rôle dans les négociations sur la libération des prisonniers détenus par le Hamas.

Les familles des prisonniers israéliens détenus à Gaza ont nié être à l'origine de la fuite d'un enregistrement audio dans lequel le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu critiquait le rôle du Qatar dans les négociations avec le Hamas concernant la libération des prisonniers.

« Toutes les conversations qui ont lieu lors des réunions avec le Premier ministre sont enregistrées par son bureau et ses collaborateurs présents à la réunion », a déclaré jeudi Haim Rubinstein, porte-parole des familles, dans un communiqué rapporté par les médias israéliens.

« Les téléphones des familles participant à la réunion ont été confisqués à l'entrée », a-t-il déclaré, ajoutant que la fuite était « un fait grave qui indique une perte de contrôle ».

Son commentaire intervient un jour après que le bureau du Premier ministre a imputé la fuite à un membre de la famille.

Le média israélien Walla a rapporté jeudi que le bureau du Premier ministre avait redoublé d'accusations contre les familles, affirmant qu'il disposait de preuves sous la forme d'un SMS envoyé par l'un de ses membres présent à la réunion.

Le message indiquait, selon le site Internet Walla : « La fille à côté de moi avait un téléphone et il est regrettable que je ne l’aie pas informée. »

Dans l'enregistrement audio controversé, diffusé mardi par la Douzième chaîne israélienne, on entend Netanyahu dire que la participation du Qatar à la libération des prisonniers était « problématique ».

READ  L'avion qui transportait le roi de Norvège quitte la Malaisie, un jour après qu'il ait reçu un stimulateur cardiaque.

Il a également accusé le Qatar de financer le Hamas et s'est dit troublé par la décision des États-Unis d'étendre la présence d'une base militaire dans cet État du Golfe.

Majid Al-Ansari, porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, a répondu à ces déclarations en se disant « consterné ».

Les combattants du Hamas ont capturé environ 240 personnes lorsqu'ils ont lancé une attaque sans précédent contre le sud d'Israël le 7 octobre, tuant au moins 1 139 personnes, selon un décompte d'Al Jazeera basé sur des statistiques israéliennes.

Israël a répondu par un bombardement dévastateur et une invasion terrestre de Gaza, déplaçant plus de 80 % de la population et réduisant une grande partie du territoire en ruines. Les responsables palestiniens affirment qu'au moins 25 700 personnes ont été tuées et plus de 63 000 blessées lors de l'attaque israélienne.

Après de longues négociations menées par le Qatar et les États-Unis, plus de 100 prisonniers ont été libérés fin novembre en échange de la libération des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes alors qu'Israël et le Hamas adhèrent à une trêve d'une semaine.

L'État du Golfe reste engagé dans des pourparlers visant à parvenir à un nouvel accord visant à libérer environ 130 prisonniers toujours détenus par le Hamas et d'autres groupes armés palestiniens.

Al-Ansari a déclaré que les déclarations divulguées de Netanyahu nuisent à ces efforts.

Il a déclaré : « Si les déclarations susmentionnées s’avèrent vraies, le Premier ministre israélien ne fera qu’entraver et saper le processus de médiation, pour des raisons qui semblent servir sa carrière politique au lieu de donner la priorité à sauver la vie de personnes innocentes, y compris les otages israéliens. »

READ  Des millions de personnes appellent à l'évacuation au Japon à l'approche du typhon Nanmadol | Météo Nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *