Les géants inépuisables Zamalek et Mazembe désespérés de points en Algérie

Les géants africains en difficulté Zamalek d’Égypte et le TP Mazembe de la République démocratique du Congo sont en visite en Algérie ce week-end pour chercher des victoires qui pourraient aider à éviter une sortie humiliante de la Ligue des champions de la CAF.

Zamalek doit battre le MCA pour rester dans la compétition pour la deuxième place du groupe D, tandis que Mazembe sera éliminé du groupe deux en cas de défaite par la JS Belouizdad.

“Je travaille pour remonter le moral, améliorer la condition physique et créer du plaisir au sein de l’équipe”, a déclaré Patrice Carteron, l’entraîneur français qui a signé cinq fois avec Zamalek.

Ici, l’Agence France-Presse revient sur le cinquième tour, alors que de nombreux clubs cherchent à rejoindre Mamelodi Sundowns, déjà qualifié d’Afrique du Sud, le Wydad Casablanca du Maroc et le Tunisien Esperance en quarts de finale.

Groupe A.

Les victoires du leader tanzanien Simba, à domicile dans le club de la République démocratique du Congo, et du champion du titre égyptien Al-Ahly, en dehors de la terre soudanaise de Mars, leur garantiront les huit dernières places.

C’est un scénario réaliste, même si le V Club a été très inattendu, surtout quand il a retenu Al-Ahly en Egypte et a ensuite mal perdu à domicile face aux Red Devils Cairo après 10 jours.

Lorsque Simba a accueilli le V Club deux saisons plus tard, les Congolais ont affirmé qu’il y avait une odeur étrange dans le vestiaire et que l’eau potable avait un goût inhabituel.

Facteur majeur de la montée en puissance de Simba, l’attaquant mozambicain Luis Micisoni, dont l’entraîneur français Didier Gomez da Rosa peut choisir une équipe avec des stars de huit pays.

READ  Natalia Lazarus est honorée depuis 25 ans d'avoir ouvert les portes d'Hollywood aux immigrants

Groupe B.

Sundowns remporte le seul record parfait du groupe des quatre victoires cette saison au stade Omdurman alors que l’Afrique du Sud a éliminé les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021 dimanche dernier.

De nombreuses stars de Sundowns faisaient partie de l’équipe qui a perdu 2-0 contre le Soudan et se rendront compte que plus d’engagement est nécessaire si elles complètent un doublé sur Al Hilal, après avoir remporté deux buts à Pretoria.

“Nous n’avons encore rien gagné, alors restez sur place”, a déclaré Mancuba à Mengqithi, entraîneur des Sundowns, une équipe multinationale comprenant l’Uruguayen Gaston Sereno et Mauricio Afonso.

Belouizdad et Hilal ont trois points chacun et le quintuple champion Mazembe deux points, et les trois partis cherchent à remporter leur première victoire dans la division.

Groupe C.

Kaiser accueille le Wydad à Soweto et ils veulent prouver qu’ils sont une bien meilleure équipe que celle qui a commis une série d’erreurs défensives lors de leur défaite 4-0 contre les Marocains le mois dernier.

Le gardien de but Itumilling Khun s’est révélé particulièrement faible et le double champion de Casablanca affrontera probablement le gardien nigérian Daniel Akbey cette fois-ci.

Les Sud-Africains peuvent se soulager de garder leurs propres draps propres lors de leurs sept autres matches de Ligue des champions alors qu’ils visent à battre Horoya de Guinée à la deuxième place des qualifications.

Horoya, qui joue avec Petro Luanda en Angola, mène les têtes des équipes sur la différence de buts et leur objectif immédiat est d’atteindre les quarts de finale pour la troisième fois en quatre saisons.

READ  Algérie - Un érudit islamique a été condamné à trois ans de prison pour "insulte à l'islam"

Groupe D.

L’hypothèse devant le groupe qu’Espérance et Zamalek, qui ont remporté la compétition à neuf reprises entre eux, étaient aux tours d’élimination, à un choc sévère à cause du MCA.

Une bonne organisation défensive a été organisée, et les Algériens ont fait match nul avec les deux clubs et n’ont eu besoin que d’un point contre la visite de Zamalek pour régler les quarts de finale aux dépens des Egyptiens.

Zamalek a répondu en récoltant seulement deux points sur un possible 12 en renvoyant l’entraîneur portugais Jaime Pacheco et en attirant Carteron de l’Arabie saoudite.

Mais l’ancien entraîneur malien de 50 ans, TP Mazembe, Al-Ahly et Raja Casablanca, admet qu’il «a besoin de temps pour régler divers problèmes» et il est difficile d’imaginer Zamalek, finaliste 2020, atteindre la finale cette saison. .

Dl / mw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *