Les pannes de courant au Kenya soulèvent des soupçons de sabotage par KPLC

  • Écrit par Gloria Aradi
  • BBC News, Nairobi

Commentez la photo,

Le courant a été rétabli dans la plupart des régions du pays lundi matin.

La panne de courant qui a plongé le Kenya dans l’obscurité dimanche est un possible acte de sabotage, a déclaré un ministre.

L’incident s’est produit vers 20h00 heure locale (17h00 GMT) et constitue la troisième panne de courant au Kenya au cours des quatre derniers mois.

La panne a perturbé de nombreux services, notamment le principal aéroport de la capitale, Nairobi, où l’électricité a été coupée dans deux stations pendant plusieurs heures.

De nombreux Kenyans ont exigé des réponses, alors que la colère et la frustration montaient face aux pannes d’électricité récurrentes.

Le ministre des Transports Kipchumba Murkomen – qui a été critiqué dimanche pour le temps qu’il a fallu pour rétablir le courant à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi – a demandé à la police d’enquêter sur la possibilité que les coupures de courant récurrentes soient des actes de sabotage.

« Compte tenu de la récurrence des pannes de courant et compte tenu du fait que JKIA est une installation d’importance stratégique nationale, nous soumettons une demande formelle à la police nationale pour enquêter sur d’éventuels actes de sabotage et de dissimulation », a-t-il déclaré. X. .

Après que le Kenya ait subi en août sa plus longue panne d’électricité à l’échelle nationale ces dernières années, Murkomen a juré qu’une panne d’électricité à l’aéroport « ne se reproduirait plus ».

La panne de courant de dimanche a touché deux des terminaux les plus fréquentés de l’aéroport, les autorités aéroportuaires expliquant que les générateurs de secours desservant ces terminaux « ne se sont pas allumés immédiatement ».

Certains Kenyans ont suggéré que les coupures de courant pourraient faire partie d’un complot visant à justifier la privatisation de la compagnie d’électricité publique, Kenya Power and Lighting Corporation (KPLC).

D’autres Kenyans n’étaient pas d’accord, attribuant plutôt les pannes de courant à l’incompétence de KPLC.

Le courant avait été rétabli dans la plupart des régions du pays lundi à midi, à l’exception de certaines zones de Nairobi et de la région du Sahel.

Kenya Power a déclaré dans sa dernière mise à jour qu’elle « travaillait 24 heures sur 24 pour rétablir la normale dans les zones restantes dès que possible ».

Le ministre de l’Energie, Davis Churchshire, a attribué la panne à la surcharge des lignes électriques, provoquant la panne de l’ensemble du réseau électrique du pays.

Il a déclaré qu’un « délestage minimum » serait mis en œuvre dans les zones à forte demande d’électricité, une mesure utilisée dans des pays comme l’Afrique du Sud pour empêcher l’effondrement du système en cas de forte demande.

Cela inclut la coupure de courant dans différentes zones pendant plusieurs heures tout au long de la journée.

Chirchir a ajouté que le gouvernement construirait également des réseaux supplémentaires au cours des 20 prochains mois pour alléger la pression sur les lignes de transport existantes et prévenir de futures pannes de courant.

Le Kenya a connu des pannes de courant à plusieurs reprises ces derniers mois, notamment les 11 novembre, 25 août, 4 mars, novembre et décembre de l’année dernière.

Plus d’histoires sur le Kenya de la BBC :

READ  Une grande ville chinoise ferme ses portes pour contrôler l'épidémie de COVID-19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *