Les records d’Algérie donnent de l’espoir aux grues

L’Ouganda a souffert pendant des années de la défaite face à l’opposition en Afrique du Nord – en Afrique du Nord.

Un autre adversaire nord-africain attend samedi à Alger, lorsque l’équipe des Cranes ouvrira sa campagne de qualification à la Coupe d’Afrique des Nations 2023 contre les Fennec Foxes. Fait encourageant, cependant, de tous les Nord-Africains, l’Ouganda a trouvé un soulagement mesuré contre l’Algérie.

L’Ouganda et l’Algérie sont entrés dans la confrontation de ce week-end après s’être rencontrés 11 fois, l’équipe Fennec gagnant quatre fois et les Jacks gagnant par un. Quatre se sont soldés par un match nul.

Trois des quatre victoires de l’Algérie sont survenues lors de matches de compétition. Victoire 4-0 à la Coupe d’Afrique des Nations 1968, victoire 3-0 aux éliminatoires olympiques de 1983 et match retour des qualifications en 2000 (3-0).

Les trois victoires ougandaises ont également été remportées lors de matches de compétition, dont un match de qualification olympique 4-1 à Nakivubo en 1983. Paul Hasol a marqué un doublé et Philip Omondi et Issa Sikatawa ont marqué les autres buts.

Les autres sont les victoires 2-1 – également sur Nakivubu – lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 1974 et 2000.

La victoire 2-1 lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 1998, pour être précis, a également donné à l’Ouganda une introduction appropriée à l’attaquant Hassan Mbero qui a marqué les deux buts.

Ensuite, les buts d’Ashi Mukasa et Denis Oboa ont assuré une victoire 2-1 à Kampala et Polly Uma a marqué un égaliseur 1-1 à Oran pour l’Ouganda pour se qualifier pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 1974.

Cependant, les entraîneurs de l’Ouganda et de l’Algérie, Micho Sredojevic et Djamel Belmadi, ont clairement indiqué qu ‘ »il n’y a plus de petites équipes en Afrique », bien qu’ils reconnaissent également que les fennecs sont un groupe de gros chiens.

Comme l’a reconnu l’ancien milieu de terrain des Cranes Tony Moggi à ce journal il y a quelques jours, « tout le monde se battra pour la deuxième place du groupe » – derrière l’Algérie.

Mais alors que Michaux mène ses garçons dans un camp d’acclimatation d’une semaine en Tunisie avant le choc de samedi à Alger, il examinera ces statistiques et apportera des encouragements.

Micho soupira également de soulagement face à l’absence de la star de Manchester City Riyad Mahrez, qui a demandé à son entraîneur de l’excuser des deux premiers matches de qualification (l’autre contre la Tanzanie) en raison de la fatigue après 47 matches pour son club.

Mais l’Algérie avait encore assez de puissance de feu pour inquiéter Timothy Awany, Bevis Mugabe et leurs acolytes tout au long de la soirée.

Les Jacks accueilleront le Niger au St. Mary’s Stadium de Kitende quatre jours après l’affaire d’Oran.

Les quatre joueurs basés en Angleterre dirigés par Ibra Sagaga devront faire plus après que Micho les ait écartés de l’équipe qui s’est rendue en Tunisie samedi.

Dix-sept joueurs qui ont campé à Kampala toute la semaine rejoindront huit joueurs étrangers à Preves Mugabe, Alan Okello, Alan Kiambaddi, Elvis Pomono et Khaled Ocho en Tunisie. Les autres sont Aziz Kayondo, Derek Kakuza et Stephen Serwada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.