Les sous-marins assurent la victoire de la Belgique sur l’Algérie

L’attaquant belge Dries Mertens en route pour marquer le deuxième but de son équipe contre l’Algérie lors du match de Coupe du monde du groupe H au stade Mineirao de Belo Horizonte, au Brésil, hier. La Belgique bat l’Algérie 2-1

Belo Horizonte : La Belgique obsédée par l’obsession a souffert du trac lors de son premier match de Coupe du monde en 12 ans et a dû revenir d’un but pour battre la courageuse Algérie 2-1 avec deux buts en retard lors de son match d’ouverture du Groupe H de la Coupe du monde hier. .
Les remplaçants Marouane Fellaini et Dries Mertens ont sauvé la rougeur de la Belgique après que le meneur de jeu algérien Sofiane Feghouli a donné l’avantage à l’équipe nord-africaine avec un penalty à la 25e minute au stade Mineirao, leur premier but en Coupe du monde en 28 ans.
« C’était un match difficile mais nous avons été patients tout le temps et cela nous a récompensés à la fin », a déclaré l’entraîneur belge Marc Wilmots, qui était le dernier joueur belge à marquer en Coupe du monde jusqu’à hier.
« On est resté calme après avoir fait une petite erreur en première mi-temps. On a pris un nouvel élan. On a vu l’Algérie se fatiguer de plus en plus. ‘marquera et nous changerons tout le match’. »
La Belgique, qui affrontera ensuite la Russie avant d’affronter la Corée du Sud, fait partie des favoris du tournoi, progressant dans les séries éliminatoires sans défaite et amenant une équipe au Brésil avec des joueurs de classe mondiale tels qu’Eden Hazard et Romelu Lukaku.
Cependant, ils n’ont montré aucune de leurs compétences et de leur vitesse dans une performance inférieure à la normale en première mi-temps d’une Coupe du monde pour la première fois depuis 2002, le duo étant complètement laissé de côté et les Algériens luttant pour se tromper de pied défensif.
Les Nord-Africains, avec l’attaquant Islam Slimani étonnamment sur le banc, n’étaient guère menaçants en attaque jusqu’à ce que l’arrière gauche Jan Vertonghen renverse maladroitement Feghouli après un superbe centre de Faouzi Ghoulam à la 25e minute. mettre fin à l’attente Son pays, qui a mis 28 ans à marquer un but en Coupe du monde, a élevé des supporters algériens vêtus de vert et de blanc.
L’Algérie, qui ne s’est jamais qualifiée pour la phase de groupes, a marqué pour la dernière fois lors de la Coupe du monde 1986 contre l’Irlande du Nord.
Le Belge Axel Witsel a tenté sa chance avec deux longs tirs, mais les Red Devils ne ressemblaient pas à l’équipe menaçante que beaucoup croyaient capable d’avancer dans le tournoi.
Wilmots a attrapé un Lukaku terne au début de la seconde mi-temps et a fait appel au jeune Divock Origi pour pimenter son jeu et insuffler instantanément une nouvelle vie à son équipe. Reuter

READ  Jennifer Garner parmi les invités de la tournée de livres de Katie Couric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.