L’OPEP aurait atteint un compromis sur la production de pétrole après une dispute avec les Émirats arabes unis

Une photo du logo de l’OPEP avant une réunion informelle entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Alger, Algérie.

Ramzi Boudina | Reuters

Dubaï, Émirats arabes unis – L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est parvenue mercredi à un accord après une impasse de près de deux semaines sur les futurs niveaux de production de pétrole, selon des rapports de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le journal de Wall Street Et Reuters.

L’impasse temporaire mais sans précédent qui a commencé début juillet a conduit les Émirats arabes unis à rejeter un plan de production de pétrole coordonné pour le groupe dirigé par l’Arabie saoudite.

Abu Dhabi a demandé d’augmenter sa “référence” pour la production de brut – le volume maximum que l’OPEP admet être capable de produire – car ce nombre détermine ensuite les réductions de production et les quotas qu’il doit suivre conformément aux accords de production du groupe. . Les membres ont réduit le même pourcentage de leur base de référence, donc avoir une base de référence plus élevée permettrait aux Émirats arabes unis d’avoir une part de production plus importante.

Les Émirats arabes unis ont initialement appelé à relever leur niveau de référence de 3,2 millions de bpj à 3,8 millions de bpj. Selon des sources citées par le Wall Street Journal, l’accord conclu entre l’Arabie saoudite et son petit voisin porterait la référence des Émirats arabes unis à 3,65 millions de barils par jour en avril 2022. Les rapports n’ont pas été officiellement confirmés, selon l’OPEP et l’Arabie saoudite. Ministère de l’Energie. Il n’a pas répondu aux demandes de commentaires de CNBC.

READ  L'écrivain jordanien Jalal Barjas remporte la plus haute distinction pour la fiction arabe, Entertainment News

L’accord initial, soutenu par la plupart des délégués de l’OPEP, prévoyait pour le groupe d’augmenter collectivement la production à 400 000 barils de pétrole brut par jour jusqu’à fin 2022. Cela mettrait fin aux limites restantes fixées au printemps de 2020, alors que la reprise économique et l’augmentation de la demande de pétrole Les prix du pétrole brut ont atteint leur plus haut niveau depuis fin 2018.

Lire le rapport complet du Wall Street Journal par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *