L’Ukraine affirme que de « petits changements positifs » ont été apportés lors des pourparlers directs avec la Russie le douzième jour de l’attaque et de l’invasion dévastatrices de Poutine

Le chef de l’agence des Nations Unies pour l’enfance a lancé lundi un appel urgent aux dirigeants mondiaux, affirmant que les combats en Ukraine avaient un « impact déraisonnable » sur les enfants du pays.

« Les enfants en Ukraine ont besoin d’aide et de protection. Ils ont besoin de fournitures. Ils ont besoin d’avoir accès aux services sociaux de base comme la santé et l’éducation », a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russell, lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la crise en Ukraine. « Mais par-dessus tout, les enfants ont besoin de paix. »

Un demi-million d’enfants ont été contraints de fuir leur foyer à cause du conflit, a déclaré vendredi le porte-parole de l’UNICEF à Genève, James Elder. Russell a également déclaré que des écoles, des maisons et des orphelinats avaient été attaqués.

L’envoyée du président Biden aux Nations Unies, l’ambassadrice Linda Thomas Greenfield, a déclaré que la communauté internationale est « hantée par ces images de maisons, d’hôpitaux, d’écoles, d’orphelinats détruits et démolis sous nos yeux, de patients pédiatriques atteints d’un cancer incapables de recevoir une chimiothérapie et d’enfants nés dans des sous-sols d’hôpitaux au lieu de salles. » naissance, des centaines de milliers de civils sans électricité pour se chauffer ni eau potable pour survivre. »

La réunion a eu lieu alors que la France et le Mexique élaboraient une résolution du Conseil de sécurité appelant au passage en toute sécurité des civils espérant fuir l’Ukraine. L’ambassadeur russe Vassily Nebenzia a nié que la Russie ait violé les accords de cessez-le-feu qui avaient déjà été rappelés.

READ  Le président tunisien promet de voter la constitution et fixe la date des élections

« Ce qui se passe sous nos yeux est une véritable tragédie humaine. L’agression russe tue chaque jour des civils, y compris des enfants », a déclaré au Conseil l’ambassadeur français Nicolas de Rivière, qui rédige la mesure.

L’UNICEF a déclaré lundi que les agences des Nations Unies avaient rassemblé des équipes de travailleurs en Pologne, en Hongrie, en République tchèque et en Slovaquie et avaient basé leur présence continue en Roumanie, en Moldavie et en Biélorussie pour répondre aux besoins immédiats des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.