Maine du ministère espagnol des Affaires étrangères perd son emploi après le remaniement gouvernemental

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a limogé la ministre des Affaires étrangères Arancha Gonzalez Laya après un remaniement gouvernemental qui a laissé intacts des portefeuilles clés.

José Manuel Alparís a été nommé nouveau ministre des Affaires étrangères, tandis qu’Isabel Rodriguez deviendra la nouvelle porte-parole du gouvernement et ministre des provinces.

Laya a été réprimandée pour avoir fomenté une crise avec le Maroc et l’avoir mal gérée après avoir été reconnue coupable de collusion avec l’Algérie pour reconnaître secrètement un leader séparatiste du Polisario.

Le ministre de l’Économie a conservé son poste alors que le remaniement ministériel a été décrit comme une étape pour stimuler l’action du gouvernement vers la reprise économique et la création d’emplois.

Les cinq membres d’Unidas Podemos, partenaire minoritaire du gouvernement de coalition, conservent leurs fonctions.

Sanchez a pris ses fonctions en janvier 2020 après des mois d’instabilité politique qui ont conduit aux quatrièmes élections espagnoles en quatre ans.

Après seulement deux mois au pouvoir, le gouvernement de coalition a dû faire face à la pandémie de COVID-19 qui l’a contraint à imposer l’un des blocages les plus sévères d’Europe et a nui à son économie dépendante du tourisme.

Sanchez a également dû faire face à la question de l’indépendance de la Catalogne, un conflit qui divise l’Espagne depuis une tentative de référendum en 2017.

Le gouvernement espagnol a réprimé les dirigeants catalans, jetant beaucoup d’entre eux dans les prisons.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *