Mathews a qualifié Shakib de « honte » pour être si bas

New Delhi (AFP) – Le Sri Lankais Angelo Mathews a qualifié le capitaine du Bangladesh Shakib Al Hasan de « honte » après être devenu le premier joueur à être « arrêté » lors d’un affrontement amer en Coupe du monde en 146 ans de cricket international.

Publié sur : Modifié:

3 minutes

Mathews a été licencié après avoir échoué à effectuer une grève dans le délai de deux minutes lorsqu’il est entré en jeu lundi.

Il n’a pas pu sécuriser la sangle de son casque, ce qui a retardé la reprise du jeu et a incité Shakib à faire appel avec succès pour son guichet.

Shakib a refusé de retirer son appel.

« Je ne sais pas où est passé le bon sens, parce que si Shakib et le Bangladesh veulent jouer au cricket et atteindre ce niveau, c’est dommage. Je pense qu’il y a quelque chose qui ne va vraiment pas », a déclaré Mathews en colère aux journalistes à Delhi. .

« Au cours de mes 15 années de carrière, je n’ai jamais vu une équipe descendre aussi loin parce que les arbitres ont convenu qu’il s’agissait d’un dysfonctionnement de l’équipement et qu’ils auraient pu monter à l’étage et revérifier. »

Il a ajouté : « Je ne pense pas qu’une autre équipe aurait fait cela parce que c’était en noir et blanc. C’était une panne d’équipement, des casques se sont détachés. C’était aussi un gros problème de sécurité.

« Shaqib avait la possibilité (de me rappeler) mais il a décidé de faire le chemin inverse. »

Selon les règles du cricket, après la chute d’un guichet ou le retrait d’un batteur, le nouveau joueur doit être prêt à recevoir le ballon dans les deux minutes.

READ  Preview: Algérie vs Gambie - Prévisions, actualités du groupe, classements

Les arbitres de terrain du Marais Erasmus et Richard Illingworth se sont entretenus avec les deux équipes pour confirmer la décision.

Mathews, 36 ans, s’est retiré à contrecœur, laissant la plupart des téléspectateurs confus face à la décision.

Mathews a déclaré que l’équipe avait la preuve du temps qu’il lui a fallu pour atteindre l’enceinte, qui était de moins de deux minutes et donc conforme aux règles.

« Nous publierons une déclaration plus tard », a déclaré Mathews.

« Nous avons des preuves vidéo, toutes les images ont été vues. Je ne viens pas ici pour dire cela. Je parle des preuves. »

Il a déclaré: « Eh bien, comme je l’ai dit, c’est une question technique, cela doit être discuté parce que c’est un match de Coupe du monde, et si cela se produisait lors du dernier match lorsque nous devons marquer trois ou quatre points sur le dernier guichet. Je’ Je n’essaie pas de perdre du temps. »

‘J’ai fait ce qu’il fallait faire’

Le quatrième arbitre Adrian Holdstock, s’adressant à Star Sports pendant la pause des manches, a déclaré : « Cet après-midi, pendant ces deux minutes, avant que la sangle ne devienne un problème pour lui, le frappeur n’était pas prêt à récupérer le ballon. »

Temps mort : Angelo Mathews du Sri Lanka s’entretient avec les joueurs du Bangladesh après son limogeage © Arun Shankar / AFP

Mais Matthews a déclaré : « Si vous posez la question maintenant, il donnera une réponse différente. J’ai des preuves vidéo et si quelqu’un veut contester cela, je l’exhorte à le faire. »

Le licenciement a contribué à une atmosphère tendue et les joueurs des deux équipes ne se sont pas serrés la main après le match, que le Bangladesh a remporté par trois guichets et a mis fin aux minces chances du Sri Lanka d’atteindre les demi-finales.

READ  Tour principal de l'EURO de futsal U19 : Croatie, France, Italie, Pologne, Portugal, Roumanie en finale avec l'Espagne

« Vous devez respecter les gens qui nous respectent. Ils doivent respecter le jeu. Nous sommes tous des ambassadeurs de ce beau jeu, y compris les arbitres », a déclaré Mathews avant la poignée de main habituelle d’après-match.

« Si vous ne respectez pas et ne faites pas preuve de bon sens, que demander de plus. »

Shakib ne s’y est pas opposé et lorsqu’on lui a demandé s’il regrettait ses actes, la star polyvalente a répondu « Non ».

« Si l’un de nos défenseurs vient me voir et que vous faites appel, la loi dit qu’il est exclu parce qu’il n’a pas pris sa défense dans le délai imparti », a déclaré Shakib.

« Alors j’ai fait appel et l’arbitre m’a demandé si j’allais le rappeler ou non. J’ai répondu : ‘Je ne vais pas le rappeler.' »

Il a ajouté : « C’est dans le cadre de la loi. Je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais je devais prendre une décision pour être sûr que mon équipe gagne et je devais faire ce que j’avais à faire. C’était le cas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *