Miss France n'est-elle qu'une autre « représentante élue » ?

Qui aurait pu attirer la foule dans les allées de la Foire internationale de l'agriculture de Paris, barrant le passage derrière une nuée de caméras ? « Il y a plus de monde qu'ici [ex-president François] Hollande », a déclaré une adolescente, parmi les badauds venus déguster des produits locaux dans les Hauts-de-France, curieux de savoir de qui il s'agissait. « Peut-être que c'est Marine Le Pen », a-t-elle déclaré. Le chef du parti de droite était à « C'est Miss France ! », a reconnu Eve Gilles de dos, avec sa coupe de lutin et sa silhouette élancée.

Elle était accompagnée de Xavier Bertrand, chef de la région Hauts-de-France, que la jeune femme n'a pas remarqué. « Je sais que vous n'avez d'yeux que pour moi et les élus », dit au bout d'un moment l'homme politique, se rendant compte de son manque de notoriété par rapport à un personnage aussi célèbre. Gilles, 20 ans – qui était Miss Nord-Pas-de-Calais (Nord de la France) avant d'être couronnée Miss France – a pris ce jour-là son rôle d'ambassadeur régional. Vêtue de son sari emblématique, d'un pantalon rouge, d'un col roulé et d'un blazer noirs et de bottes qui la hissaient à plus de 1,70 mètre, elle se déplaçait rapidement de stand en stand, accompagnée du chef régional.

Glaces au fromage de Maroil, charcuterie, snacks, etc. Même s'il était 11 heures du matin, il avait déjà consciencieusement participé au jeu du « tout goûter », tout comme tous les hommes politiques qui déambulaient dans le salon. Ce Dunkerquois se moquait de son propre « chauvinisme » régional et réaffirmait combien il aimait les Maroils par-dessus tout. A l'aise avec cet exercice – quoique moins articulée que Bertrand – elle garde les yeux rivés sur les caméras et affiche un sourire permanent. Pourrait-elle être une autre élue ?

READ  Le pare-brise Kia de la PGA pourrait jouer entre les mains de Mickelson

Personne populaire et apolitique

Porter un sari français orné Cogard, elle a également été choisie et votée par le public – et son apparition dans l'émission a semblé être un succès populaire qui a rendu de nombreuses personnes jalouses. Exposants et visiteurs, souvent surpris de la voir là, étaient ravis de prendre des selfies avec la « nouvelle Miss France ». Quel symbole ! Les élus locaux et la jeune ministre de l'Agriculture, Agnès Pannier-Runacher, présents à l'ouverture de son stand régional, étaient également présents pour le féliciter. Quelques personnes imprudentes sont passées par là.

« Eve a créé un véritable buzz depuis son élection, qui n'a pas manqué depuis quelques semaines. Mais cette année, l'émission a battu un nouveau record d'audience, culminant à 9 millions de téléspectateurs, et elle a également été reçue. Une exposition particulièrement forte comme « La conservatrice, brisant les codes de la compétition centenaire », a déclaré Frédéric Gilbert, producteur de l'émission, et première Miss France à coiffure courte à être élue.

70,78 % de cet article est à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *