Molly Jepsen remporte la septième médaille du Canada aux Championnats du monde de paraneige

Le Canada ne s’est pas rallié au podium samedi comme il l’avait fait la veille, mais n’est pas sorti les mains vides aux Championnats du monde de paraneige.

Molly Jepsen, de West Vancouver, en Colombie-Britannique, poursuit sa performance sur la fructueuse piste paralympique de Beijing, remportant l’argent aux Championnats féminins de Super G à Lillehammer, en Norvège.

La skieuse de 22 ans a dit à Alpine Canada qu’elle est satisfaite de sa vitesse, mais qu’il y a place à l’amélioration.

« Je suis satisfait de ma vitesse », a déclaré Jepsen, qui a perdu l’or par 0,45 seconde face à la Russe Varvara Voronshikhina. « Il y a plus dans le réservoir mais je suis toujours en train de construire. »

Vendredi, Jepsen a remporté l’une des six médailles du Canada, une médaille de bronze au classement de descente féminine et a terminé à seulement 1,72 seconde devant l’octuple championne paralympique française Maria Bouschi.

Voronshikhina a remporté la course du Super G samedi avec un temps de 1 minute 11,23 secondes, Jepsen a fait 1 : 11,68 secondes et Bouchet a terminé troisième avec un temps de 1 : 11,80 secondes.

Avec l’équipe canadienne alpine mise à l’écart tout au long de la saison dernière en raison des conditions fluctuantes de la pandémie de COVID-19, il y a eu des questions sur ce à quoi ressemblera le champ de compétition sur le circuit de la Coupe du monde cette année.

« Il y a certainement eu une période où nous n’avons pas couru l’année dernière où je n’étais pas sûr de ce à quoi ressemblait le terrain de compétition », a déclaré Jepsen.

READ  Le Japon remporte deux médailles d'or lors de la dernière journée des World Masters

« C’est super d’avoir une course aussi serrée et d’être là avec Mary [Bochet] Celui que j’ai regardé tout au long de ma carrière de pilote et Varvara.

au plus haut niveau

À ses débuts paralympiques en 2018, Jepsen a récolté quatre médailles, dont une d’or. Cependant, j’ai depuis lutté contre la maladie de Crohn – un type de maladie inflammatoire de l’intestin et blessures.

Jepsen, qui a perdu les doigts de sa main gauche, a retrouvé sa forme cette saison avec six médailles dans le même nombre de courses sur le circuit de la Coupe du monde, et fait partie des meilleurs médaillés du Canada aux Jeux paralympiques du 4 au 13 mars en Chine.

Dans une autre entreprise samedi :

  • Alana Ramsay de Calgary et Frédérique Turgeon de Candiac, Qué. , et Michaela Gosselin de Collingwood, Ont. , le statut du superlatif féminin G.
  • Katie Compalozier, de Toronto, n’a pas complété le classement féminin aux côtés d’Alexis Jemond, de Gatineau, Kew, chez les hommes et de Brian Rowland, de Merrickville, en Ontario, chez les hommes.

La compétition comprend également du patinage artistique para-nordique (cross-country et biathlon), mais l’équipe canadienne a sauté l’épreuve pour s’entraîner à domicile.

La compétition se poursuit dimanche au Para alpin avec des super courses combinées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.